Ça peut paraître un peu cliché, mais il existe des techniques et habitudes qui vont vous permettre d’attirer plus naturellement la réussite. L’article Comment se créer des opportunités mettait en avant certaines de ces techniques.

Aujourd’hui, nous allons voir plus en détail l’aspect organisationnel de la réussite. Nous allons voir comment tirer avantage de la force d’inertie. Comment planifier efficacement vos activités en mettant en place un plan d’action, puis nous verrons les leviers que vous pouvez utiliser pour faciliter le passage à l’action et multiplier vos forces.

Ces concepts et techniques ont fait maintes fois leurs preuves et sont aujourd’hui encore concrètement les plus efficaces pour atteindre vos objectifs. À la fin de l’article, je vous inviterai donc à partager ce que vous allez faire dès aujourd’hui pour utiliser vos nouvelles connaissances !

Commençons donc par une force terriblement efficace qui est…

La force d’inertie

  • L’inertie comment ça marche ?
  • L’inertie chez les humains
  • Le premier pas est toujours le plus difficile
  • Repérez la force d’inertie dans votre vie
  • Le cas de Philippe

L’inertie comment ça marche ?

Pour aller au plus simple, l’inertie c’est la tendance qu’a un corps à conserver sa vitesse en l’absence d’intervention extérieure. Imaginez une voiture garée sur un terrain plat. Sans intervention extérieure, elle restera parfaitement immobile. Elle ne se mettra pas en mouvement à moins que quelqu’un ne la déplace, ne la pousse ou qu’une tempête l’emporte. L’inertie tend à la garder immobile dans cette situation.

Mettez-vous au volant et allez faire un tour d’autoroute. Une fois la voiture en mouvement, elle aura tendance à rester en mouvement si vous ne freinez pas. Son inertie va tendre à la garder en mouvement. Bien sûr, des forces extérieures tendent quant à elles à ralentir la voiture. Il y a l’air, le frottement du sol, les roulements imparfaits du véhicule, etc. Mais si vous ne freinez pas (ou ne rencontrez pas un mur), la voiture continuera d’avancer grâce à la force d’inertie. Il en va exactement de même avec nos vies.

L’inertie chez les humains

Nous appelons ça la routine. Et elle intervient à tous les niveaux de notre quotidien. Dès notre réveil, nous lançons notre corps dans son inertie, ou routine matinale. Une transition nous amènera à notre routine professionnelle, puis nous rentrons chez nous et passons à notre routine du soir.

Le problème de l’inertie c’est qu’elle peut être un outil formidable comme un redoutable ennemi. Elle peut vous pousser à avancer constamment dans la bonne direction ou elle peut vous clouer indéfiniment sur place.

La force des rituels et des habitudes est sans limites. Notre cerveau en raffole, car ce sont des raccourcis qu’il peut utiliser pour se mettre en pilotage automatique. L’énergie nécessaire pour passer à l’action est considérablement réduite et tout devient alors plus facile.

Le problème, c’est quand cette force d’inertie vous pousse à rester immobile. Ça peut être par la procrastination, la création de peurs, ou les croyances limitantes que vous avez sur vous-même et le monde qui vous entoure.

Le premier pas est toujours le plus difficile

Pour reprendre l’exemple de la voiture, mettez-vous sur un parking plat, desserrez le frein à main et essayez de la pousser à la main. Que se passe-t-il ? Vous allez devoir mettre pas mal de force pour la faire bouger !

Mais qu’est-ce qui se passe quand la voiture commence à avancer ? C’est beaucoup, beaucoup plus facile. Vous allez pouvoir la faire avancer sur de grandes distances sans vous fatiguer tant qu’aucun élément extérieur (comme un dos d’âne par exemple) ne vient casser l’inertie que vous avez créée. Vous allez pouvoir accélérer, courir, peut-être même que la voiture va finir par aller plus vite que vous ! Voilà comment on influe sur l’inertie.

Mais l’étape importante, c’est la première. Quand la voiture est à l’arrêt. Repensez à la quantité d’énergie qu’il faut mettre pour démarrer. Pour avancer, vous allez devoir mettre à l’œuvre une quantité d’énergie supérieure à la force de l’inertie elle-même. C’est là qu’est tout l’enjeu.

Dans notre vie quotidienne, c’est exactement la même chose. Si vous voulez changer votre quotidien, instaurer une inertie (comme faire chaque jour une action vers votre rêve), vous allez devoir commencer par fournir une grande quantité d’énergie.

L’excellente nouvelle, c’est qu’il existe des leviers pour vous faciliter la tâche. Mais nous y reviendrons un tout petit peu plus loin dans l’article.

le pouvoir de l'inertie

Repérez la force d’inertie dans votre vie

Avant de commencer à agir, il faut faire un point sur la situation. Vous devez vous pencher sur vos propres habitudes et rituels, tout ce qui compose la force d’inertie dans votre vie.

Prenez quelques minutes pour y penser. Qu’est-ce que vous faites le matin, à quoi ressemble votre rituel matinal ? Que faites-vous sur le chemin du boulot ? vous écoutez de la musique, les informations, restez dans le calme, lisez un livre ? Est-ce que votre routine professionnelle vous satisfait ? Et quelles étapes vous suivez le soir avant de vous coucher ?

Le cas de Philippe

Être occupé ne veut pas forcément dire que vous faites quelque chose. C’est là que l’inertie peut-être trompeuse. Vous pouvez très bien être débordé toute la journée et vous coucher exténué le soir sans pour autant avoir fait avancer d’un millimètre ce qui compte vraiment pour vous.

Je repense à l’exemple d’un de mes premiers coaché, que j’appellerai Philippe pour des raisons d’anonymat. Son projet était d’investir en immobilier pour avoir plus de temps à consacrer à sa famille et développer une activité qui lui donne vraiment envie de se lever le matin. Voyons comment sa vie s’organisait :

Philippe a un enfant de 7 ans, est en couple, fait un boulot qui ne le passionne pas (du tout), mais qui est plutôt bien payé. L’inertie de sa vie est bien en place et chaque journée est identique.

Il se réveille à 6h30, prend une douche, essaie de déjeuner très rapidement avant le réveil de son enfant. Puis la course commence, il faut laver, faire déjeuner l’enfant, l’habiller, l’emmener à l’école.

Philippe prend ensuite la voiture pour aller au boulot en écoutant France Info. Il n’a pas le temps de rentrer chez lui à midi. Sa journée de travail terminée, il rentre à la maison aux alentours de 19h45. Il joue quelques instants avec son enfant, le couche, mange rapidement puis s’effondre de fatigue dans son canapé et regarde la télé avec sa compagne avant d’aller enfin se coucher.

“Tu ne fais rien”

Philippe avait besoin d’un électrochoc pour passer à l’action. Il ne pensait pas qu’il pourrait trouver le temps d’avancer vers son projet. Il se sentait complètement surchargé tant au niveau de son temps qu’au niveau émotionnel.

Je lui ai donc dit une phrase qui a commencé par l’irriter avant de le faire réfléchir. « Tu ne fais rien ». « Oui Philippe, je vois bien que tu est très occupé, tout ton temps est pris par plein d’activités mais tu ne fais rien. Donne-moi une seule action qui va dans le sens de ton projet. Est-ce que tu penses que l’inertie de ta vie va dans le sens de ton idée ou est-ce que tu fais du sur place ? »

Évidemment, il s’est aperçu qu’il faisait du sur place. Que son inertie le maintenait immobile. Dans les semaines qui ont suivi, il a donc mis beaucoup d’énergie dans la création d’une inertie nouvelle grâce à la force des rituels. Aux dernières nouvelles il avait acheté son premier immeuble de rapport, la première étape vers son indépendance financière. Et il n’a aucune intention de s’arrêter là.

C’est ce qui est fantastique dans la force d’inertie. Une fois que vous l’avez mise à votre service, vous avancez de plus en plus vite et de plus en plus facilement. Vous voyez de plus en plus fréquemment les résultats de ce que vos efforts. Les récompenses sont de plus en plus grosses.

Mais pour mettre l’inertie à son service, il faut commencer par savoir dans quelle direction on veut aller. Et pour ça il faut…

Prendre conscience de ce qu’il faut accomplir

  • Faites votre plan d’action vers le succès
  • Utilisez la planification modulable
  • Apprendre à vous auto-gérer

Faites votre plan d’action

La première étape consiste à établir un plan d’action. Quelles sont les étapes qui séparent votre situation actuelle de la situation que vous voulez vivre ? Faites une liste des étapes à franchir pour atteindre l’objectif.

Prenons par exemple les étapes définies par Philippe : recherche d’un bien, visite, négociation, achat, mise en location.

Cette première ébauche est incomplète, car Philippe n’avait encore toutes les connaissances requises, mais ça n’a aucune importance. Ce qui compte c’est de créer un premier plan d’action et de commencer à agir tout de suite. Vous adapterez ensuite votre stratégie grâce à…

La planification modulable

Votre premier plan sera incomplet et c’est tant mieux ! Si vous connaissiez à l’avance absolument toutes les étapes qui mènent à la concrétisation de votre projet, vous seriez découragé d’avance. Ce serait contre-productif.

La planification modulable va vous permettre d’adapter votre plan au fil du temps et des connaissances que vous gagnez. Comment est-ce que ça s’est traduit pour Philippe ?

Son plan initial était celui-ci : recherche d’un bien, visite, négociation, achat, mise en location.

Il s’est rapidement aperçu que pour rechercher un bien il allait devoir apprendre à repérer une bonne affaire. Il a donc investi du temps qui lui a permis comment repérer les biens intéressants. Les étapes ajoutées sont donc : apprendre, recherche ciblée.

Ensuite, lors de ses premières visites, il s’est aperçu qu’il ne savait pas toujours quoi demander au vendeur ou à l’agent. Il a donc fait des recherches pour préparer les questions importantes. Les étapes à ajouter sont donc : apprendre, préparer la visite.

Ses premières négociations se sont soldées par des échecs. Il ne savait tout simplement pas comment faire baisser le prix du bien. Encore une fois, il a fallu investir un peu de temps pour apprendre à négocier sans brusquer le vendeur. Il a donc ajouté les étapes : apprendre, s’entraîner à la mise en pratique.

Je ne vais pas vous faire la liste complète. Il a aussi fallu choisir un bon notaire, comprendre comment monter un dossier bancaire et négocier les termes du crédit, choisir correctement des locataires, et bien plus encore.

L’adaptation comme maître mot

Son plan original n’était pas faux. Il était juste incomplet. Il a donc évolué au fil du temps pour rassembler toutes les étapes qui mènent de la situation initiale à l’objectif.

Comme Philippe, vous devez rester prêt à remettre en question votre planification pour y intégrer de nouvelles informations. Soyez flexible, prêt à évoluer en permanence. C’est d’ailleurs une loi de la nature. Sans adaptation, pas de survie. Mais pour être capable de  vous adapter, vous devez aussi…

Apprendre à vous auto-gérer

On a tous tendance à la procrastination. C’est humain. Certains y sont plus sujets que d’autres, mais nous avons naturellement en nous cette tendance. Et elle est prête à prendre le contrôle à la moindre occasion.

Personne ne se sent super bien tous les jours et nous passons par de très nombreuses émotions au quotidien. Posez-vous la question, combien de fois par semaine vous vous sentez au maximum de vos capacités ? À 100% de votre forme physique et psychique ?

Pas souvent non ? Si vous attendez de vous sentir en forme pour faire les choses, si vous attendez le moment idéal, alors vous ne ferez rien. Parce que le moment idéal n’existe pas !

Vous pouvez par exemple lire cet article et vous dire « OK, je réfléchirai à ça demain, là je suis crevé ». Mais vous ne le ferez pas demain non plus, car quelque chose d’autre vous préoccupera.

Le meilleur moment pour faire les choses, c’est maintenant. Pas demain, parce que vous êtes fatigué, pas dans un mois parce que vous aurez peut-être moins mal au dos. Vous avez le choix entre deux options très, très simples : Agir ou Perdre.

Agir au quotidien vous assure d’obtenir des résultats. Perdre, c’est perdre du temps, de l’énergie et de l’argent en attendant un moment idéal qui ne viendra jamais.

Vous devez apprendre à vous auto-gérer. Vous devez être strict avec vous-même et faire entrer l’action dans votre routine, votre inertie. Ce n’est que comme ça que vous atteindrez les résultats que vous espérez et plus encore. Comme le dit l’un de mes mentors :

Atteindre le succès c’est faire les choses que vous savez devoir faire pour réussir, peu importe si vous en avez envie ou pas.

Jordan Belfort

Les leviers pour dédoubler vos forces

  • Comment voulez-vous être perçu ?
  • Faites monter vos standards
  • Engagez-vous envers vous et les autres
  • Planifiez

Comment voulez-vous être perçu ?

J’étais un connard, mais j’en ai eu marre. Voilà la vérité, et ça ne me dérange absolument pas de le dire. Parce que quand je regarde en arrière et que je vois qui j’étais il y a quelques années encore, j’éprouve beaucoup de fierté à voir la personne que je suis devenu.

La façon dont les autres vous voient et dont vous vous voyez peut être un excellent boost de motivation pour faire les efforts que demande la création de votre nouvelle inertie. J’utilise donc mon exemple personnel pour vous en parler.

Je me suis senti perdu pendant des années. Je souffrais d’une peur panique du rejet et de la solitude. Dans mes relations, les résultats étaient catastrophiques ! J’ai utilisé, manipulé, trahis les autres pour me protéger. Plutôt que de les laisser m’atteindre, je les rejetais moi-même grâce à des mécanismes complexes qui mêlaient le mensonge, et la recherche des points faibles. Je peux vous assurer que j’étais très doué là-dedans.

Changer se fait en un battement de cil. Ce qui est long, c’est de définir son objectif

Et puis il y a quelques années, j’ai rencontré Florence. Et ça peut paraître cliché, mais elle m’a donné envie de devenir un homme meilleur. J’ai fait le point sur qui j’étais, j’ai réussi à me regarder droit dans la glace et à voir qui j’étais pour les autres. Ça a été une grande épreuve, qui aimerait s’apercevoir qu’il n’apporte rien de bon autour de lui ?

Une fois que j’ai su précisément qui j’avais été, j’ai pu définir qui je voulais devenir et le chemin pour y arriver. Depuis deux ans maintenant, chaque jour, je me rapproche de cette personne. Et je suis très fier de pouvoir aujourd’hui aider les autres à se dépasser et à améliorer leur vie plutôt que de leur nuire.

Les connards sphériques, ça n’existe pas.

Idriss Aberkane

Gardez toujours en tête que vous n’êtes pas votre passé. Vos expériences passées, ce que vous avez fait, dit, su, tout ça n’a aucune importance. Ce qui importe ce sont les choix que vous allez faire à partir de maintenant en ayant vraiment conscience de leur impact.

Faites monter vos standards

On a ce qu’on tolère. Point. Si vous tolérez la médiocrité, vous obtiendrez la médiocrité. Tolérez de ne pas avancer et vous n’avancerez pas. Tolérez d’être un con et vous resterez un con (oui, je fais des autodédicaces).

L’un des leviers puissants pour agir c’est la notion de standards. Si vous êtes prêt à ne plus rien accepter d’autre que le meilleur, que ce soit pour vous ou pour les autres, alors agir ne sera plus une possibilité, mais une nécessité ! Vous ne devez jamais laisser la place à la médiocrité dans votre vie. C’est un cancer qui vous envahit peu à peu et qui vous paralyse dans une situation que vous n’aimez pas.

Quand vous restez dans « la moyenne » vous pouvez vous dire que vous avez de la chance. Que la moitié des gens sont moins bien lotis que vous. Ou vous pouvez vous dire qu’il est inacceptable que la moitié des gens soient dans une bien meilleure situation que vous.

Faites monter vos standards. Ne laissez pas votre cerveau penser que l’immobilisme est une bonne chose. Et pour ne laisser aucune porte de sortie à votre esprit…

Engagez-vous envers vous et les autres

Pour s’engager envers vous-même, c’est très simple. Prenez un bout de papier, un stylo, écrivez ce que vous vous engagez à accomplir. Datez et signez. Ce papier, vous allez le mettre au-dessus de votre bureau. Vous n’avez plus le choix.

Pour s’engager envers les autres, il vous suffit de leur parler de votre projet. Expliquez-leur vos motivations, votre objectif et à quel point c’est important pour vous.

S’engager envers les autres à accomplir votre projet, c’est retirer encore une porte de sortie dans votre esprit.

Abandonner quand on s’est engagé envers les autres et soi-même, c’est s’exposer à la honte et au rejet. Votre cerveau va tout faire pour éviter ça, et donc passer à l’action !

Planifiez

Prenez une feuille de papier et prenez 60 secondes tout de suite pour faire votre premier plan. Quelles sont les étapes entre vous et l’objectif ? Vous devriez pouvoir trouver entre 3 et 6 grandes étapes qui plus tard se découperont en étapes plus petites.

Vous avez vos premières grandes étapes ? OK, alors maintenant quelle est la chose la plus petite que vous pouvez faire tout de suite pour commencer ? Dans le cas de Philippe par exemple, la première toute petite étape a été de regarder les annonces immobilières sur LeBonCoin. Qu’est-ce que vous pouvez faire là, maintenant, pour vous lancer ?

Un projet qui reste dans votre tête c’est un rêve. Si vous l’écrivez, c’est une idée. Si vous le planifiez, ça devient concret et si vous agissez il devient réel.

Mangez du verre pilé au petit dej’

Pour conclure, j’aimerais partager avec vous ce dernier levier d’action qui est : toujours commencer par le plus contraignant. Quoi que vous fassiez, quel que soit votre objectif, vous devez commencer chaque jour en faisant ce qui vous ennuie le plus.

Pourquoi ? Pour vous en débarrasser ! Si vous ne vous débarrassez pas tout de suite de ça, vous allez y penser toute la journée, votre esprit sera encombré, vous serez moins concentré sur le reste. Au final vous allez repousser au lendemain, mais bien sûr ce sera pareil et la procrastination vous aura enfermé dans son inertie !

Dès le réveil, je mange du verre pilé. Je fais tout ce que je ne veux pas faire (en général, tout ce qui est administratif). Après ça, j’ai tout le reste de la journée pour profiter de tout ce que j’adore, comme développer l’Académie, élever ma fille, créer de nouveaux projets, me former, etc.

Suivez ces étapes et vous serez très impressionné par les résultats que vous obtiendrez rapidement. Votre vie ne va pas changer en une semaine. Mais vous remarquerez que vous accomplirez de plus en plus de choses, que vous aurez de plus en plus d’énergie et d’idées. Vous serez alors sur le chemin qui vous mènera au succès !

Maintenant, inscrivez en commentaires quelle action vous allez mettre en place aujourd’hui pour créer votre inertie et attirer la réussite que vous méritez, je serais ravi d’en parler avec vous !

Samuel Longin

Leave a Reply

Your email address will not be published.