Combien de choses faites-vous en même temps ? A combien de choses pensez-vous ? Jusqu’à quel point vivez-vous dans le futur ? A quel moment profitez-vous de ce que vous êtes en train de faire ? Savez-vous vivre dans le présent ? Devenir monotâche vous libère l’esprit et vous permet de devenir bien plus efficace.

La plupart du temps, nous faisons pleins de choses à la fois que ce soit dans le travail ou à la maison. Lorsque vous travaillez vous préparez une réunion, vous rédigez un e-mail, vous répondez au téléphone et vous arrivez à répondre à une question que l’on vous pose. Ça fait beaucoup.

Je me souviens avoir eu au moins 8 dossiers ouverts en même temps pour ne pas oublier une tâche à faire. J’arrivais à rédiger un compte-rendu, suivre une conférence téléphonique en synthétisant les éléments, lire et répondre à mes e-mails et encore répondre à une question que l’on me posait. C’était peut-être un peu trop.

A la maison, on fait pareil : étendre une machine, en préparer une autre, commencer à préparer le repas en se disant qu’il faudra aller chercher tel ingrédient au marché,… Bref nous sommes multitâches !

Multitâche oui mais pas des robots !

A votre avis, que se passe-t-il à force de faire plusieurs choses à la fois ? Votre esprit et votre cerveau sont submergés d’informations et vous vous fatiguez.

Pensez-y, comment finissez-vous votre journée ? Vous dormez devant le film que vous avez choisi pendant 20 minutes avec votre compagnon ?
Cela me paraît normal vu la journée que vous avez eu.

Votre corps ne suivra pas longtemps et il vous le dira. Il s’exprime en vous alarmant de toutes les façons possibles : manque de sommeil, douleurs, maladies à répétition, problèmes de peau,… Mais saurez-vous l’écouter ? Saurez-vous déceler ce qu’il vous dit ou tenterez-vous de le faire taire en prenant des médicaments ?

Êtes-vous à ce que vous faites ou pensez-vous à la tâche suivante ? Habituellement, on pense déjà à ce que l’on va faire, on vit dans le futur et pas dans le présent. Peu importe où vous êtes ou ce que vous faites, vous êtes ailleurs de toutes façons et vous avez le culot, quand quelqu’un vous parle, de lui répondre : « mais si je t’écoute ».

L’écoutez-vous réellement ou pensez-vous à autre chose ? On prépare déjà une réponse, on s’impatiente, on regarde sa montre. Non, on n’écoute pas. On aimerait, on voudrait écouter cette personne mais le temps manque alors on entend des bribes de conversations et on tente de faire avec.

Pourquoi pensez-vous au futur au lieu de vivre dans le présent?

  • Pour aller vite
  • La peur du présent
  • Le regard des autres
  • Le stress au travail
  • Vivre dans le présent

Pour aller vite !

Le fait de faire quelque chose rapidement permet de se soulager de cette tâche. En effet, on veut vite finir pour être tranquille, détendu et se faire plaisir. A quel moment réussissez-vous cet exploit ? Jamais, parce qu’il y a toujours quelque chose à faire, n’est-ce pas ? « Si je fais ça, ça et encore ça, je serai tranquille pour un bon moment » C’est bien ce que l’on se dit.

Malheureusement, on n’arrive jamais à se détendre. Au contraire, on finit par se dire « bon je laisse tomber, je ferai ça plus tard » et on culpabilise parce qu’on n’a pas réussi à tout boucler. On finit submerger, fatigué voire même déprimé.

La peur du présent

En s’imaginant dans le futur, on se projette et on planifie ce que l’on a à faire, ainsi pas de risque d’ennui ou d’oubli. A-t-on peur de vivre dans le présent ? Peur de s’ennuyer ? Certes, il n’y a rien de pire que l’ennui.

Donc, on va faire des listes de choses à faire plus tard : les courses, les tâches ménagères qu’on va se répartir, les tâches à réaliser au travail,… On a cette impression d’être « rempli », j’ai un objectif, un but à atteindre. Mais est-ce réellement le bon ?

Que recherchez-vous en vivant dans le futur ? Un déni de votre présent ? De votre quotidien? Pourquoi ne pas se permettre de vivre dans le présent, à l’instant T ? On aime courir, la société veut que l’on coure, toujours vite et toujours plus loin. Et si je vis dans le présent, si je vais lentement, que vont penser les autres ?

Le regard des autres

Le regard des autres est important même si vous dites le contraire. Ne vous mentez pas, le regard des autres est-il important ? Le fait de ne pas faire comme les autres, nous fait penser que nous serons mis de côté, et par conséquent que nous serons rejetés.

Qui aime être exclu ? Personne. Donc, on fait comme tout le monde, on courre, on se surcharge, on se surmène et on finit tous avec les mêmes antidépresseurs. J’ai pu le vivre, me sentir rejeté parce que j’y allais mollo.

Le stress au travail

Au travail, j’avais tellement de stress et je courais tellement (littéralement) que j’ai failli perdre mon enfant en étant enceinte. Ma fille m’a donc fait comprendre, in utéro, qu’il fallait que je me calme. J’ai donc fait une seule chose à la fois. Je n’ai pas perdu de temps, bien au contraire, j’ai été plus efficace.

Les collègues avec lesquels je travaille m’ont demandé moins de choses (inutiles) et j’ai pu me concentrer que ce que j’avais à faire d’important.

La pression du travail vous oblige à courir, éteindre des incendies, réaliser pleins de choses en même temps pour que vos clients, vos chefs, votre patron soient contents. Le sont-ils quand vous avez tout fait ? Bien sûr que non, il vous en demande encore plus. Et là est votre erreur, pourquoi tenter de les satisfaire alors qu’ils ne le seront jamais.

Si vous avez accompli toutes vos tâches en un temps record, comment vont-ils réagir ? Ils se diront : « elle fait tant de choses en tant de temps, je peux donc lui demander telles choses en un temps réduit ». Et vous êtes piégé dans une spirale infernale.

C’est, d’ailleurs, ce qui m’est arrivé : en plein coaching, mon directeur m’interrompt et me demande de faire quelque chose. Dans la foulée, je lui demande une deadline. Au lieu de la respecter, en l’occurrence 3 jours, j’arrête mon coaching et je réalise ce qu’il me demande en 30 minutes. Dans le stress, je vais très vite, je cours et je lui apporte ce qu’il me demande.

La conséquence aura été que mon coaching a pris la journée au lieu de 2h et que ma chef m’a demandé de ne plus répondre à ses exigences. J’ai perdu du temps et j’en ai fait perdre aux autres.

Vivre dans le présent

Apprenez donc à vivre dans le présent, à faire une seule chose à la fois. Le fait de courir et de vous en demander toujours plus, de vous créer une pression supplémentaire à celle demandée au départ ne vous apporte rien et vous l’avez bien compris. Vous vous êtes posé la question du pourquoi vous faites ça, maintenant on va voir comment arriver à devenir monotâche.

Attention, devenir monotâche et vivre dans le présent ne veut pas dire devenir moins efficace, moins performant et donc moins bon. Au contraire, cela veut dire devenir meilleur dans ce que vous faites, plus efficace, plus reposé et vous vous sentirez mieux dans votre corps.

Les avantages d’être monotâche

Les avantages de faire une seule chose à la fois sont multiples :

  • se libérer l’esprit
  • être plus performant
  • être concentré

Se libérer l’esprit

D’abord, cela permet de se libérer l’esprit. En effet, le fait d’être concentré sur une seule tâche vous permet d’être uniquement à ce que vous faites et pas de laisser votre esprit vagabonder ailleurs.

Être plus performant

Ensuite, vous serez plus performant et vous irez plus vite pour terminer cette tâche. Si vous faites plusieurs choses en même temps vous faites un peu de tout en même temps et du coup vous ne finissez rien.

Au contraire, les tâches se cumulent et vous êtes submergé. Vous vous sentez mieux car vous ne courez pas après le temps, au contraire, au vivez le moment présent.

Être concentré

Cela vous permet, aussi, de vous rendre compte de ce que vous faites et de prendre conscience. Si je me concentre sur mon brossage de dents et que je me regarde faire, je peux observer ce que je fais. C’est ainsi que vous comprenez pourquoi le dentiste vous remontre à chaque visite comment se brosser les dents.

En effet, en étant concentré, vous voyez vos erreurs et vous pouvez les corriger.

Un autre exemple est de se concentrer sur son repas. Comment entendre votre estomac qui vous dit stop si vous êtes en train de faire autre chose ? Vous n’entendez pas, vous mangez jusqu’à finir l’assiette voire vous resservir et vous vous dites, au bout d’un moment : « j’ai trop mangé ».

Comment devenir monotâche ?

  • une seule chose à la fois
  • ne pas se laisser distraire
  • apprenez à lâcher prise
  • faites confiance aux autres

Apprenez à faire une seule chose à la fois.

Si vous vous êtes fixé un objectif, concentrez-vous uniquement sur celui-ci jusqu’à l’atteindre. Vous commencez une chose vous la finissez. Même si vous n’en avez pas envie.

Le fait de vous arrêter va vous permettre de vous laisser distraire et de laisser une tâche inachevée. Puis, une autre chose à faire arrive et vous êtes de nouveau submergé. Obligez-vous à finir ce que vous avez commencé.

Si vous êtes au travail et que vous êtes bloqué, prenez une pause et revenez, ensuite, pour terminer mais n’en profitez pas pour commencer une autre tâche et vous laissez déborder.

Ne pas se laisser distraire

Ne vous laissez pas distraire pas quelqu’un ou quelque chose. Imaginez-vous faire la vaisselle et votre conjoint vous demande quel repas vous souhaitez préparer, que se passe-t-il ?

Vous arrêtez de laver la vaisselle, vous réfléchissez à une préparation, vous en parlez à votre conjoint, vous vous mettez d’accord sur quoi faire, vous pensez aux ingrédients qu’il faut et votre vaisselle attend…

Il n’y a jamais de grosses urgences donc finissez ce que vous avez commencé. Si votre patron vous demande d’exécuter une tâche, demandez-lui une deadline et respectez-la. Il est rare qu’il vous réponde « tout de suite ».

Pour ma part, je me laissais toujours distraire par mes collègues : « on prend une pause ». Je répondais toujours oui parce que je ne prenais jamais de pause (trop de choses à faire) mais du coup lorsque je revenais, je commençais une autre action et la première se finissait bien plus tard.

Apprenez à lâcher prise

N’essayez plus de répondre à une pression que l’on vous met. Chaque chose en son temps. Vous n’avez pas fait telle ou telle tâche ménagère, et alors ? Vous avez des invités ? Non, alors ça attendra. Ce n’est pas si grave.

Apprenez à vous détendre et ne pas courir après le temps. Il passe et vous ne le voyez pas. Après avoir couru toute une vie et réussi à faire toutes vos tâches, que reste-t-il ? Tentez de prendre un peu de temps pour vous, ça vous fera du bien.

Faites confiance aux autres !

Si vous vivez en famille, déléguez les tâches ménagères. Chacun fera un peu quelque chose et tous auront du temps pour soi et vous y compris. Ainsi vos fins de journée vous paraîtront moins longues.

Si vous avez des enfants, qui range les jouets ? Si c’est vous, arrêtez et laissez- les faire. Faites-en un jeu ! Par exemple, s’il y a des cubes à empiler, demandez à vos enfants de les ranger dans une boîte en faisant ceci : « Apporte-moi tous les cubes bleus »
Et recommencez selon le nombre de couleurs.

Vos enfants penseront que c’est un jeu, et vous, vous n’aurez qu’à les surveiller. Pratique, n’est-ce pas ?

Dans votre travail, également, faites confiance en vos collègues qui ne demandent qu’à vous aider. Laissez-les faire. S’ils peuvent faire quelque chose à votre place, laissez-les faire. Combien de fois ai-je refusé l’aide de ma collègue bienveillante ? A chaque fois.

Et pourquoi ? Parce que j’aime le contrôle. Mais cela ne m’a rien apporté, malheureusement. Et pourtant, j’étais la première à proposer mon aide quand je la voyais déborder. Pire, je ne lui laissais pas le choix de mon aide.

Par exemple, j’ai animé des formations pour lesquelles elle ne se sentait pas à l’aise. Cela lui dégageait du temps et moi je m’amusais en salle de formation.

Voici quelques astuces pour faire une seule chose à la fois

  • Mes conseils
  • Qu’est-ce que vous recherchez ?
  • Commencez par le plus désagréable
  • Écrire une “to do list”
  • Chronométrer vos tâches
  • Se fixer des objectifs atteignables

Mes conseils

Concentrez-vous sur ce que vous faites et vivez l’instant présent. Si une autre pensée arrive, lassez-la passer et restez uniquement sur ce que vous faites et ne vous laissez pas perturber par les autres.

Notez ce que vous devez faire s’il y a une urgence et que vous devez vous arrêter puis revenez tout de suite à ce que vous faites.

Qu’est-ce que vous recherchez ?

Je vous propose de prendre un carnet et un stylo et de prendre le temps de répondre à cette question : Qu’est-ce que je recherche en faisant tout à la fois ?

En me donnant autant de choses à faire, me prouver quelque chose ? Plus j’en fais mieux je me sens ? Quand j’ai pleins de choses à faire et que je les vois s’accumuler, dans quel état d’esprit suis-je ? Comment est-ce que je me sens ?

Commencez par le plus désagréable

Je vous conseille, chaque matin, de commencer par faire quelque chose de désagréable. Par exemple, sortir la poubelle. C’est pénible, personne n’aime ça mais il faut le faire. Faites-le tout de suite, vous vous sentirez mieux. On a toujours une bonne excuse pour ne pas le faire puis les poubelles s’accumulent et vous ne supportez plus votre intérieur. Évitez-vous cette pensée.

Au travail, commencez par ce qui vous prend le plus de temps. Une fois terminé, vous aurez tout le loisir de compléter votre journée par différentes petites tâches plus facile à réaliser. Ne commencez pas par ouvrir votre boîte email sinon vous y passerez la journée et vous n’aurez rien réussi à faire d’autre.

Écrire une “to do list”

Si votre tête est pleine, écrivez tout ce que vous avez à faire. Créez-vous une « to do list ». Non seulement vous libérez votre esprit mais, en plus de ça, vous aurez une idée de toutes vos tâches et surtout du temps qu’elles prennent.

Cela vous permettra de connaître tout ce qu’il y a à faire et surtout de prioriser vos tâches. Pour ma part, il y a quelques années, je me sentais complètement débordée par mon travail. J’en ai parlé à ma chef qui m’a dit d’écrire ce que j’avais à faire dans la journée.

Ceci m’a permis de me rendre compte que je n’avais pas tant de choses que ça à faire mais mon esprit était tellement embué et je me mettais une pression tellement importante que je n’avais plus conscience de ce que je devais faire. Notez tout, même des petites choses anodines comme un soin de visage, une douche, voir telle personne, lire tel chapitre d’un livre.

Chronométrer vos tâches

On a toujours tendance à minimiser le temps nécessaire pour accomplir une tâche. Par exemple, répondez à cette question : en combien de temps prenez-vous une douche ? Notez le temps que vous pensez sur une feuille. Lorsque vous prendrez une douche, lancez un chronomètre. Ne tentez pas d’aller plus vite que d’habitude, sinon vous faussez les résultats et ce n’est pas le but. Comparez vos résultats et vous verrez la différence.

Pour ma part, j’ai chronométré toutes les tâches quotidiennes pour savoir comment remplir mes journées sans me surcharger. Cela m’a conduit à me donner 2 choses à faire dans la journée et pas plus. Je tiens compte des imprévus, je me laisse toujours une heure de vide au cas où. Elle est souvent prise par quelque chose…

Se fixer des objectifs atteignables

Lorsque Sam et moi avons décidé de créer des formations, on s’est fixé pleins d’objectifs à atteindre. On a souvent été déçu de voir qu’on n’arrivait pas à faire ce que l’on voulait ou alors il ne fallait pas laisser de place au sommeil.

Il a fallu revoir les objectifs à la baisse. Est-ce grave ? Au contraire, on a été plus efficace et plus productif. Tout cela pour vous faire comprendre et vous rendre compte qu’il n’y a que 24h dans une journée.

Conclusion

En conclusion, le fait de ne faire qu’une chose à la fois vous permet d’être plus efficace, plus serein et surtout de conserver votre santé. Ne vous laissez plus submerger par trop d’actions et ne vous mettez pas trop la pression.

Laissez-vous du temps pour faire une chose à la fois. Ne vous en demandez pas trop, cela ne sert qu’à vous stresser. Finissez enfin quelque chose que vous avez commencé avant d’entreprendre autre chose cela vous libère l’esprit car vous êtes concentré uniquement sur l’action en cours et pas sur celle à venir.

Lister toutes vos tâches et les prioriser vous permet de faire chaque chose en son temps et de vous rendre compte de tout ce qu’il y a à faire. Rendez-vous compte du temps réel que prend une tâche et n’essayez pas de courir pour aller plus vite.
Demandez-vous toujours : combien de temps prend cette tâche et respectez-le, n’allez pas plus vite.

Vivez l’instant présent, faites une seule chose à la fois et ne vous laissez pas déborder par vos pensées ou par la suite de vos actions.

Commencez toujours une journée par la tâche la plus pénible. Ainsi, une fois faite, vous serez soulagé et vous pourrez vous concentrer sur le plus agréable et le moins urgent.

Pour finir, si vous avez peur du regard des autres, entraînez-les avec vous. Expliquez-leur comment faire. Non seulement, vous serez le leader et le créateur de bien-être autour de vous !

Je vous rappelle que ne faire qu’une chose à la fois n’est pas quelque chose de négatif. Bien au contraire, vous prenez enfin votre temps en main, vous conservez votre santé et vous ne courez plus pour rien.

Vous avez désormais toutes les clefs pour devenir monotâche. Alors, lancez-vous, commencez par quelques astuces puis réalisez-les toutes, adaptez-les à votre vie et faites-en profiter votre entourage qui ne saura que vous remerciez.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.