On a tous dans notre entourage une personne anxieuse, stressée. Vous savez cette personne qui veut toujours tout prévoir à l’avance, qui demande en permanence « t’es sûr ? ».

Je connais une personne qui a toujours ce besoin de tout connaître à l’avance. Ce besoin de tout préparer, d’anticiper le plus possible, de sécuriser son parcours… Bref, une personne qui a besoin de sécurité. Je la connais très bien puisque c’est moi.

Mais comment faire pour rassurer un ami stressé par la vie ? Quoi lui dire pour qu’il évite de se ronger les ongles ? Vous savez que quoi que vous disiez il vous répondra cette même phrase « oui, je sais bien, mais… »

Elle sait ce qu’il y a à faire, mais impossible. La difficulté est là : apprendre à se détendre est une montagne infranchissable.

Les deux anxieux

Voici l’histoire de deux personnes qui ont vécu un moment stressant. Ils se sont engagés dans une situation qu’il voulait, mais ils allaient vers l’inconnu. Ce couple a décidé d’avoir un enfant.

Malgré les conseils des parents, ils ont tenté l’expérience en sachant que ça allait être difficile. La femme du couple va rencontrer sa pire crainte : l’accouchement. C’est d’ailleurs le moment redouté par toute future maman.

La femme a peur et son conjoint également. Il annonce dès le début qu’il va s’évanouir ou vomir ou les deux à la fois. Bref, ils ne peuvent pas compter l’un sur l’autre : l’un pense hurlé de douleur et l’autre dans les vapes.

Comment faire pour se rassurer l’un l’autre. Ils ont décidé de suivre des cours de préparation à l’accouchement pour mieux appréhender cet instant. Tout du moins, avoir moins d’inconnus dans cette équation.

Suite à ces cours, ils ont été très rassurés au point d’y aller sans panique, sans stress et en sachant comment réagir. Grâce à d’autres personnes, des professionnels de la santé, ils étaient sereins face à cet évènement.

Ce qu’ils redoutaient chacun s’est transformé en un marathon qu’ils ont réalisé ensemble main dans la main.

Je vais vous expliquer comment faire pour se rassurer

Pourquoi

  • Ne pas se créer des films
  • Mieux appréhender des situations de doutes
  • Éviter de se biler
  • Vivre de bons moments
  • Apprendre aux autres

Ne pas se créer des films

Mieux gérer son stress permet de ne pas se créer des films. En effet, lorsque l’on est face à l’inconnu on imagine ce qui va se passer. On se crée des scénarios. Bref, on devient Spielberg.

Malheureusement, on imagine rarement une fin à la Walt Disney. On voit plutôt toutes les catastrophes qui pourraient se passer. On se monte la tête et on se voit dans une impasse.

Évidemment, cette situation n’est pas agréable parce que l’on passe un temps fou à se biler, à imaginer le pire. Mieux vaut l’éviter n’est-ce pas ?

Mieux appréhender des situations de doutes

En sachant vous rassurer, même si vous allez vers l’inconnu, vous appréhendez mieux. En fait, vous arrivez à gérer ces moments stressants.

Reprenons l’exemple que j’ai donné plus haut : un couple face à un évènement inconnu. Ils vont vivre un accouchement, mais ils ne savent pas à quoi s’attendre. Ces personnes ont eu la bonne idée d’aller rencontrer des professionnels qui connaissent parfaitement la situation pour en voir plusieurs fois par jour.

Ils auraient réagi autrement s’ils avaient écouté les anecdotes de leurs proches ou les avis sur internet. Les proches ne sont, malheureusement, pas très rassurants. Comment la femme se serait sentie face à une amie qui lui annonce que c’est horrible.

Pire qu’un film d’horreur avec du sang partout et son mari absent, car il était coincé dans les bouchons. Je pense qu’elle aurait été terrifiée à l’idée d’accoucher.

Sachez donc vous entourer des bonnes personnes. Prenez quelqu’un qui vous tient la main et qui vous accompagne à votre rythme.

Éviter de se biler

Savoir se rassurer permet de ne pas se ronger les ongles ! En effet, si vous apprenez à gérer votre stress correctement vous évitez de ne penser qu’à ça.

Rappelez-vous ce coup de téléphone à passer en fin de journée. Vous ne voulez pas le faire et pourtant il faut pour X ou Y raison. Vous y pensez toute la journée. Tout un jour gâché pour quelques minutes désagréables. C’est gênant n’est-ce pas ?

Vivre de bons moments

Lorsque vous avez appris à gérer votre anxiété, vous pouvez vous concentrer sur les bons moments. En effet, au lieu de vous focaliser sur ce qui vous empêche de dormir, vous pensez à tout ce qui va bien.

Cela vous permet de voir vos journées autrement. Vous voyez le côté positif. Oui, il a un moment de stress, mais ce n’est qu’un moment à passer. Tout le reste est agréable donc profitez-en !

Je me rappelle avoir stressé pour un rendez-vous. Je n’ai pas dormi de la nuit tellement que j’étais stressée. Le lendemain matin, j’apprends que mon entretien est décalé… Je me suis bilé pour rien. Si j’avais appris à ce moment-là à voir le côté positif, j’aurai passé une tout autre nuit.

Apprendre aux autres

Lorsque vous avez appris à gérer votre stress, vous avez envie d’en faire profiter les autres. Et vous avez bien raison ! Une bonne astuce on la partage. Comme une bonne recette que vous donnez à vos copines.

Bien sûr, donner un conseil se personnalise à chacun. Il faut pouvoir faire comprendre ce que vous voulez dire. Ce qui vous intéresse le plus est de communiquer le résultat qui est satisfaisant.

Comment

  • Apprendre à dormir
  • Relativiser
  • Changer de point de vue
  • Imaginer le scénario
  • Respirer

Apprendre à dormir

La première étape pour diminuer son stress est de se reposer ! Apprenez à écouter votre corps qui a besoin de se poser un moment.

Rarement, on écoute son corps. En effet, on préfère courir après les obligations plutôt que de faire ce dont on a envie. Ce qui conduit à ? À votre avis ? Oui, le corps dit stop. Votre léger stress du boulot va se transposer dans votre vie quotidienne.

Peut-être même que ce petit stress va devenir de l’anxiété et vous finissez par prendre des antidépresseurs. Ça, c’est le scénario catastrophe. Le but est de ne pas en arriver là.

Relativiser

Facile à dire, mais pas toujours à faire. Il s’agit de la deuxième étape. Apprenez à relativiser votre situation. Est-ce vraiment grave si vous n’arrivez pas à faire tout ce que vous voulez.

Que se passe-t-il si vous n’allez pas faire vos courses ce soir ? Vous n’avez plus rien à manger du tout ? Je suis sûr que si. Comparez votre situation aux autres. Vous savez qu’il y a toujours pire.

Au final ce que vous vivez n’est pas si grave, cela pourrait être bien pire. Pour vous aider, pensez que ce moment n’est qu’une passade. Ce temps n’est pas gravé dans le marbre.

Changer de point de vue

La troisième étape consiste à changer de point de vue. C’est-à-dire que vous allez voir votre situation autrement. Si ce problème arrive à quelqu’un d’autre, à un membre de votre famille, comment réagissez-vous ? Que lui dites-vous ? Que faites-vous ?

L’avantage est que vous allez dédramatiser votre cas et que vous allez trouver des solutions plus facilement. C’est un excellent exercice que je vous invite à tester dès aujourd’hui.

Imaginer le scénario

Un second exercice qui est très utile est d’imaginer un scénario. Deux cas possibles. Soit vous imaginez le pire scénario qui puisse arriver à votre problème, c’est-à-dire que vous allez penser à ce qui pourrait arriver de pire si vous ne faites pas ce que vous avez décidé. Après l’avoir imaginé, est-ce que cette situation est bien réelle ?

Pensez-vous vraiment que ce pire scénario puisse vous arriver ? Mon exercice tend à vous faire dédramatiser votre situation.

Soit vous imaginez le meilleur scénario qui puisse se produire pour vous. Est-ce bien réel ? Est-ce que cela peut vous arriver ? Je vais répondre à votre place : oui, bien sûr que le meilleur scénario peut vous arriver.

Pourquoi ne serait-il pas possible pour vous ? Imaginez le meilleur pour vous. Ne voyez pas toujours ce qui pourrait vous arriver de pire, mais offrez-vous le meilleur vous le méritez.

Respirer

La dernière étape est de respirer. Lorsque vous stressez, arrêtez-vous deux minutes. Ce que je veux dire par là c’est que vous allez vous isoler et prendre du temps pour vous. Dans la mesure du possible bien entendu.

Si vous êtes chez vous, changez de pièce pour être seul et si vous êtes au travail, je ne connais qu’un seul coin où personne ne viendra vous déranger : les toilettes.

Vous sentez que votre cœur bat plus vite, le cerveau fuse. Apprenez à dire stop. Là, vous stressez. Votre corps vous alerte. Eh bien, sachez l’écouter et vous détendre. Pour cela, vous allez commencer par respirer profondément.

Prenez 5 grandes inspirations en fermant les yeux. Soufflez tranquillement, concentrez-vous sur votre respiration et rien d’autre. Centrez-vous sur vous-même et pas à ce que vous allez faire. Vivez cet instant à fond.

Si c’est possible, allez dans un jardin et mettez-vous pieds nus, connectez-vous au sol cela renforcera votre énergie.

Mes conseils

  • Vivre dans le présent
  • Etirez-vous

Vivre dans le présent

Grand anxieux et grande anxieuse, apprenez à vivre dans le présent, pas dans votre passé ni dans votre futur, mais dans le présent. Qu’est-ce que ça veut dire ? Pour commencer, vous allez oublier votre passé.

Appuyez sur « reset ». Ne pensez plus à tout ce qui n’a pas marché, fini les erreurs du passé, fini de penser que l’on va reproduire les mêmes échecs. Plus de passé, il n’existe plus.

Pas de futur non plus, imaginez que vous êtes totalement incapable de penser au futur. Dès que vous pensez à une action future alors que vous faites autre chose, secouez la tête et dites-vous non ! Je ne peux pas le faire. Concentrez-vous sur ce que vous faites actuellement.

Arrivez à vous dire : mince, je suis parti ailleurs un moment, je reviens à ce que je fais actuellement.

Étirez-vous

Dès le lever et lors de stress, étirez votre corps. Tendez les bras en haut de la tête, étirez les jambes, échauffez la nuque, le dos. Bref, étirez votre corps en totalité. Il existe d’excellents exercices de yoga que l’on peut faire à tout âge.

Le matin, cela permet de réveiller le corps en douceur et le soir d’éliminer les tensions. Je vous recommande d’être accompagné pour les premières fois pour éviter toute erreur de position.

Ma meilleure astuce

Faites-vous confiance ! Je ne saurai vous donner meilleure astuce que celle-ci. Vous avez toute la force nécessaire et tout le potentiel pour arriver à ce que vous voulez. Ne vous laissez pas manger par des doutes.

Rappelez-vous que quoi qu’il arrive, vous arriverez toujours à trouver une solution. Peu importe le problème, la solution est déjà en vous. Faites-vous confiance, vous pouvez tout réussir. Personne ne peut vous empêcher de réussir ce que vous voulez.

Et, surtout, ne laissez personne vous contredire et vous déstabiliser. Si vous voulez faire quelque chose, faites-le. Ne laissez personne vous influencer. Si vous avez un projet, allez au bout et ne le laissez pas dans un placard sous prétexte que personne ne vous voit le réaliser.

Rappelez-vous cette citation :


Quand tout semble être contre vous, rappelez-vous que l’avion décolle face au vent et non avec lui.

Henry Ford

Vous pouvez tout réussir alors faites-vous confiance ! J’ai vécu dans ma vie un moment difficile et j’étais seule. Pourtant, pendant toute la durée de ce problème je me suis fait confiance. Pour la première fois de ma vie, je me suis dit que j’allais réussir à surmonter ça.

Quelques mots m’accompagnaient partout pour que je n’oublie pas de me faire confiance et pour que je me sente capable de tout affronter. Ces mots sont : je suis forte. Cela me permet de me recentrer et de me dire que j’ai toute l’énergie pour affronter un obstacle.

Conclusion

Vous avez désormais une multitude de conseils pour vous accompagner dans les moments de stress ou d’anxiété. Essayez d’en pratiquer quelques-unes et vous verrez que celles-ci porteront leurs fruits.

Si vous êtes sceptique sur certaines d’entre elles, je vous invite à les tester quand même. C’est à ce moment-là que vous pourrez juger de leur efficacité.

Je terminerai en vous rappelant de vous faire confiance et n’oubliez pas de dormir et de respirer à fond.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.