Comment j’en suis arrivée là

Depuis que je suis petite, j’aime apporter la bonne humeur autour de moi. J’aime faire rire à commencer par ma famille. Je raconte des anecdotes qui me mettent dans des situations inconfortables, ça fait rire, c’est de l’autodérision.

J’aime remonter le moral de mes collègues quand la journée s’annonce compliquée. Leur changer les idées, les faire rire à la pause pour qu’ils ne parlent pas de travail et surtout les faire repartir avec plein d’énergie.

J’ai ce besoin d’apporter de la bonne humeur aux autres, une aide quelconque. Un ami étant en difficulté, j’aime l’accompagner pour qu’il sorte de cette mauvaise passe. Lorsque je travaillais à l’hôpital, je jouais des sketchs pour que les anciens s’amusent et reprennent de l’énergie pour affronter leur maladie.

En bref, si les gens autour de moi vont bien alors je vais bien.

Voilà mon cheval de bataille : apporter de la bonne humeur aux autres, les aider dans les moments difficiles, partager mes connaissances.

Pourquoi j’ai décidé d’aider ?

  • procurer de la joie
  • faire relativiser
  • un besoin vital
  • partager mes connaissances

Procurer de la joie

Aider les autres me procure de la joie, j’ai pu aider des proches en difficulté et les voir remonter la pente est extrêmement gratifiant. Et, surtout, les accompagner à ma manière leur apporte réconfort et surtout beaucoup d’humour.

Un moment difficile ? Je fais rire. Et ne serait-ce qu’un instant, la personne oublie ses problèmes et se sent mieux. J’ai ce besoin que les personnes autour de moi se sentent bien et profite de chaque moment.

Faire relativiser

En posant le problème sur la table, rien que le fait d’en parler fait relativiser. Parce que l’on se rend compte que le problème n’est pas si grave. Si on le compare à un problème bien plus important, on se rend compte que la solution est déjà présente et que tout va bien se passer.

Le fait de prendre du recul et de profiter d’un moment agréable sans se soucier de son problème actuel permet de relativiser la situation. On voit le problème sous un autre angle, on l’appréhende mieux et on le résout plus facilement.

Un besoin vital

Aider les autres est un besoin important, très important, vital ! Je ne peux pas rester sans rien faire quand je vois quelqu’un triste, déprimé et se sentir isolé. Pourquoi laisser quelqu’un en souffrance ?

Une personne a besoin d’être épaulée à certains moments et à d’autres besoins de solitude. J’aime être présent lorsque cette personne en a le besoin.

Partager mes connaissances

Le fait d’apprendre en permanence me donne des connaissances importantes. Toute l’année, je lis, j’apprends sur divers sujets et je résume toutes ces informations. J’ai besoin de les partager, de le dire aux autres pour qu’ils sachent eux aussi, qu’il y a toujours un chemin à prendre.

Une route que l’on n’avait pas vue, une information que l’on n’avait pas prise en compte et qui d’un coup nous permet de reprendre espoir, de continuer un projet. Bref, de repartir sur de bonnes bases.

Comment j’en suis arrivé là

  • chercher sa vocation
  • faire rire
  • apprendre, apprendre et toujours apprendre
  • former et coacher
  • mon projet

J’ai cherché ma vocation pendant un long moment sans jamais savoir ce que je voulais faire. Plutôt que de passer des tests, je me suis posé la question : « qu’est-ce que j’aime faire ? ».

Je me suis souvenu d’un métier que j’ai détesté : le métier d’infirmière. J’ai détesté me retrouver à 7h en train d’écouter le rapport de la nuit… Je me demandais toujours à quel moment on aide les gens. À quel moment on leur donne de l’énergie pour se battre contre leur maladie ? À quel moment on leur apporte de la bonne humeur ?

Raconter des histoires, écouter, prendre le temps, voilà des valeurs importantes à mes yeux.

Par la suite, je me suis retrouvée formatrice, quel métier passionnant ! Ce métier est fait pour moi, car il est diversifié et compte tout ce que j’aime, à savoir : apprendre, aller chercher des connaissances parfois complexes pour les vulgariser, les résumer, les rendre accessibles à tous.

Ce métier demande patience, persévérance, dynamisme et bonne humeur ! Parfois, il faut savoir motiver les troupes, savoir écouter les groupes et surtout savoir expliquer d’au moins 4 façons différentes une notion.

Faire rire

Ce que j’aime le plus est d’apporter des connaissances avec beaucoup d’humour, ainsi une notion complexe devient un souvenir. J’ai compris que lorsque des personnes restent 7h assises sur une chaise à écouter des théories, il y a des moments d’ennui, des moments où plus personne n’écoute, car le cerveau sature.

En ajoutant de l’humour, beaucoup de participation, les journées passent plus vite. Mes objectifs sont atteints et tout le monde gagne du temps et des connaissances.

Apprendre, apprendre, toujours apprendre

Ce que j’aime le plus est l’apprentissage, peu importe ce que c’est. C’est une passion. Apprendre permet des connaissances théoriques, de la pratique, de la culture,… J’apprends en permanence : j’apprends de mes erreurs, j’apprends de nouvelles choses comme la manipulation d’un outil informatique, des techniques de langage, la pratique d’un métier,…

Surtout, lorsque j’ai acquis une connaissance j’aime la vulgariser pour la communiquer aux autres. Pourquoi garder des informations utiles à tous ? Des connaissances qui aident au bien-être de chacun ?

Former et coacher

J’adore former, donner mes connaissances et mes astuces. Depuis de nombreuses années, j’apprends ce métier, j’ajoute de nouvelles techniques d’apprentissage, je me forme. Bref, j’évolue avec le temps.

En complément, je coache. Là aussi, c’est un métier très intéressant qui vise à montrer le chemin sans marcher à la place de la personne qui en a besoin. Ce qui me plaît le plus est de voir l’évolution du coaché, de voir qu’il comprend des choses au fur et à mesure, qu’il est fier de lui et qu’il a accompli quelque chose.

Mon projet

L’objectif que je me fixe est de partager mes connaissances au plus de personnes possibles. Ainsi, ceux qui veulent changer de vie, apprendre à s’alimenter sainement, se soigner par les plantes trouveront toutes les informations qu’ils veulent. Et s’ils en manquent, j’irai chercher tous ces éléments par des sources fiables et sûres.

Je souhaite apporter mes connaissances et ma bonne humeur à tous pour que vous puissiez vivre heureux, prendre la vie sous un autre angle et mener vos projets à bien.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.