Transcription de la vidéo

Salut c’est Flo ! Dans cette vidéo je vais vous donner quatre leviers de la confiance en soi. Avant ça je vais vous raconter une petite anecdote qui est l’histoire d’un orateur qui devait faire une conférence d’à peu près une heure devant une centaine de personnes.

Il avait préparé son intervention il avait un PowerPoint à déployer mais au moment d’animer au moment de faire sa conférence il bafouille, se trompe dans les chiffres qu’il donne il devait répondre à des questions mais il n’y arrive pas.

Bref, il est complètement bloqué. En sortant de cette conférence, il dit cette phrase historique qui est « Je savais bien que je n’allais pas y arriver. »

En disant cette phrase, il s’est convaincu tout seul qu’il allait se tromper, qu’il n’allait pas y arriver. Il s’est créé un sentiment d’insécurité intérieur qui a bloqué sa confiance en lui. Donc il s’est tiré une balle dans le pied.

je vais vous expliquer maintenant ces 4 piliers et comment faire pour tout mettre en œuvre pour avoir confiance en vous, puisque vous le savez, sans confiance en vous, vous ne pouvez pas faire grand chose.

dès que vous faites une action soit vous n’osez pas sot vous vous trompé puisque vous êtes déjà convaincu que vous n’allez pas y arriver alors c’est
qu’être levier sont d’abord travaillé sur votre sécurité intérieure cette sécurité intérieure c’est votre capacité à agir.

La capacité d’initiative

la capacité d’avoir de l’initiative et surtout être acteur de vos actions. Si vous vous sentez capable d’agir, vous avez envie d’agir, vous avez la
motivation. Ce qui conduit à prendre plaisir dans ce que vous faites.

Prenons l’exemple du travail si vous connaissez bien votre métier, vous n’avez pas peur d’agir puisque vous le connaissez très bien vous avez confiance. Vous savez où vous allez et pouvez prenez plaisir à faire ce travail.

Cette sécurité intérieure pour pouvoir la travailler il faut regarder plusieurs points. D’abord votre culture si vous êtes né dans une culture de prise de risques, vous aurez plus de chances d’être à l’aise avec ça.

Si, à l inverse cette culture évite toute prise de risque vous aurez bien moins tendance à en prendre.

Votre éducation joue un rôle déterminent elle aussi !

Si vos parents vous ont surprotégé vous avez pris peu de risque. Et au contraire, si vos parents ont visé l’autonomie et vous ont laissé faire vos expériences tout seul vous n’aurez pas la même approche face au risque.

Ce qui m’amène à vos expériences.

Il y a des expériences pour lesquelles vous avez pris des risques et soit vous
avez eu raison de prendre ces risques du coup la prise de risque n’est pas
dangereuse pour vous. Ou d’autres expériences vous ont conduit à vous dire attention ça c’est dangereux je ne veux plus prendre ce risque là.

Cas concret

alors je vais vous donner mon propre exemple pour que ce soit très concret Une prise de risque était de marcher sur une poutre donc dans un cours de gymnastique. On devait marcher sur une poutre sauf que la personne avant moi est tombée.

Je n’avais jamais eu cette vision. En voyant cette personne tomber je me suis dit moi j’y vais pas je peux pas y aller la prise de risque elle est beaucoup trop grande.

Ce n’était plus un jeu ce n’était plus un amusement, mais c’était devenu
une prise de risque beaucoup trop grande ça c’est une expérience.

Il y a aussi votre formation et bien sûr les débriefings. Des débriefings qu’on se fait. On tire des enseignements des expériences qu’on a pu vivre tout simplement.

Votre formation

Votre formation c’est à dire que vous allez va aller chercher des outils pour travailler votre confiance en vous. Il y a pas mal de livres de vidéos et pas mal de choses qui peuvent vous aider sur ces sujets et qui vont vous permettre de travailler dessus.

C’est ce que je suis en train de faire avec vous. Je vous donne des outils maintenant c’est à vous de les mettre en pratique et là on à l’entraînement qui arrive en ligne de compte.

Passer à l’action !

Vous avez les outils maintenant il faut s’entraîner. Pourquoi ? Pour pouvoir gagner cette confiance en vous. Si vous avez lu tous les livres du monde rassemblant tous les outils pour avoir confiance en vous mais que vous ne pratiquez jamais, vous n’avancerez pas !

Imaginez un athlète qui a tout lu sur les marathons mais qui n’a jamais couru de sa vie. Il ne pourra jamais gagner son marathon !

ce qui m’amène à la troisième étape qui est d’être acteur de vos situations. Être acteur qui est à l’opposé d’être soumis à une situation. Si je suis soumis ça veut dire que je n’agis pas. Je laisse la situation prendre le contrôle donc je reste en arrière. J’espère et je vois ce qui se passe. Le résultat c’est que je fonce droit dans le mur.

Imaginez que je suis au volant d’une voiture et que je laisse le volant libre. Vous pensez bien qu’il va pas se passer grand chose d’intéressant. Je risque même d’avoir un accident. De la même manière, soyez acteurs de vos situations.

Je provoque mes situations, c’est moi qui la gère et je peux le faire !

Agir vite

Le dernier dernier levier est d’agir vite. De nombreuses études sur le sujet
ont prouvé que lorsqu’on prend une décision rapide c’est souvent la meilleure.

Quand on prend une première décision on agi vite et souvent la première décision s’avère la meilleure. Ce n’est la peine de prendre des heures de réflexion. Prenez une décision tout de suite, agissez maintenant. Fiez-vous à votre intuition !

Pour conclure

Je résume tout ce que je viens de vous dire pour prendre confiance en vous.

Quatre leviers :

  • Renforcer votre sécurité intérieure
  • aller chercher les outils
  • et surtout entraînez vous ! soyez acteurs de vos situations.
  • agissez rapidement

Mettez en pratique ! Dites moi en commentaires si vous avez testé ces leviers et sinon qu’est-ce qui vous bloque !

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.