Chose qui nous arrive peu souvent : complimenter. Nous sommes des professionnels quant au fait d’émettre des critiques qu’elles soient constructives ou non. Par contre, nous ne faisons que très peu de compliments. Soyons honnêtes, c’est pourtant ce que l’on aime recevoir le plus. Je vais vous expliquer comment faire des compliments.

C’est assez étrange, on aime recevoir des « waw, c’est toi qui l’as fait » ou encore « alors là, vraiment chapeau », mais on n’est incapable de dire la même chose. Pourquoi ? Peur d’être ridicule en le disant ? On refuse de faire plaisir autour de soi ?

En France, on a cette croyance qu’il ne faut pas trop donner d’amour autour de soi sinon « les enfants sont pourris gâté » sinon « mes employés travailleront moins et prend ont trop confiance en eux »

On a peur de donner. On trouve le risque trop important. « Mieux vaut faire évoluer une personne en lui donnant des critiques pour s’améliorer plutôt que de la valoriser et qu’elle ne devienne trop vaniteuse »

Que pensez-vous de cette phrase ? Pour ma part, je pense que l’on est dans l’erreur. Combien d’enfants ont mal grandi parce qu’ils avaient des parents qui ne leur donnaient aucun amour ? Combien ont souffert d’en avoir trop reçu ?

Solution ERA       

Il y a deux ans, mon conjoint et moi nous inscrivons pour apprendre à construire des maisons écologiques. Ces cours sont en ligne et sont dispensés par Solution ERA. Pendant quelques mois, nous avons tout suivi.

Au bout de quelque temps, on s’est rendu compte que les fondateurs avaient un gros impact sur nous. En fait, on attendait de pouvoir regarder et suivre les cours avec impatience. Pourquoi ? Non seulement le sujet nous intéressait, mais surtout, les personnes qui nous formaient étaient toujours de bonne humeur.

Leur mentalité était complètement différente. Leur vision était différente. Pas de critique, mais que des valorisations. Chaque personne est importante et à quelque chose d’intéressant à dire. Je me suis dit que ces gens avaient tout compris.

Aujourd’hui, nous suivons toujours ce groupe. Ils ont des méthodes qui nous poussent à relativiser nos situations et à ne jamais oublier qu’on est plein de ressources et d’énergie. Et surtout, qu’on est intéressant.

C’est simple : préférez-vous recevoir des critiques ou des compliments ? Vous sentez-vous en forme quand on vous valorise ou quand on vous annonce que vous auriez pu mieux faire ?

Pourquoi complimenter

  • Valoriser
  • Mettre en confiance
  • Booster
  • Offrir de la bonne humeur

Valoriser

La première raison de complimenter est simplement de valoriser l’autre. En effet, tout compliment a cette puissance de valorisation. On se sent bien quand on reconnaît notre travail, notre talent ou notre persévérance.

Lorsqu’on vous a rabaissé, vous vous êtes senti comment ? Mal. À l’inverse, lorsque quelqu’un vous a complimenté vous vous êtes senti comment ? Souriant. Un compliment a souvent un effet très positif.

Vous avez cuisiné tout l’après-midi pour recevoir des amis le soir. Tous vous disent que le repas est excellent. Comment le prenez-vous ? Super bien parce que vous y avez passé du temps et vous avez atteint votre objectif. Tous apprécient votre travail.

Si, au contraire, tous vos invités vous aident à améliorer votre cuisine, comment allez-vous réagir ? Nous n’allez plus jamais les inviter parce que vous vous sentez rabaissé, voire même humilié chez vous.

Mettre en confiance

Faire un compliment vous attire la sympathie et la confiance. Rappelez-vous de ce chef qui vous a complimenté pour votre travail, rappelez-vous de cet ami qui vous était épaté par vos réflexions. Vous avez eu confiance en eux tout simplement parce qu’ils croyaient en vous.

Le fait de faire un compliment va mettre en confiance votre interlocuteur. Vous aurez su déceler les points positifs et le valoriser pour ce qu’il a fait. On se souvient tous de cet exposé que l’on a raté et on se souvient tous d’un devoir qui a été mis au-devant de la scène.

Je me souviendrai toujours de l’humiliation que j’ai reçue de la part d’un professeur de français. Évidemment, je ne peux en penser que du mal. Pourtant, je ne lui en veux pas. Je n’ai pas compris pourquoi il m’avait humilié, mais il avait probablement ses raisons.

À l’inverse, je me souviens d’une interrogation réussie et qui a été valorisée devant tout la classe. Mon travail avait été mis en avant. Ce professeur de mathématiques avait compris qu’en valorisant ses élèves, ils faisaient un bon travail et ne pensaient que du bien de lui.

Booster      

Lorsque l’on reçoit un compliment, on se sent pousser des ailes. Plus rien ne nous arrête. Tout devient possible. Voilà pourquoi je vous invite à faire des compliments, pour que chacun se sente motivé, en pleine forme.

Il n’y a rien de pire que de marcher avec le poids des déceptions et des regrets. Mieux vaut marcher le cœur léger. Quand on est de bonne humeur, on relativise notre situation. Un seul compliment peut faire que votre journée sera magnifique ou désastreuse. Tout dépend de votre état d’esprit.

Offrir de la bonne humeur      

Un compliment à l’effet de motiver celui qui le reçoit. Évidemment, cette personne sera donc de bonne humeur. C’est assez logique. Comme je le disais, cela peut changer votre journée. Après avoir travaillé avec acharnement sur un projet assez long et que vous recevez des critiques, vous allez mal le prendre.

Même si ces critiques sont constructives, vous n’avez pas envie de les entendre. Par contre, si on vous couvre d’éloges vous serez ravi. C’est simple et logique, mais on s’accorde à donner plus de critiques que de compliments.

Faites l’exercice, en une journée combien avez-vous donné des critiques et combien de compliments ? Offrez plutôt de la bonne humeur, ça marche beaucoup mieux.

Comment faire un compliment

  • Observer
  • Reconnaître
  • Être sincère

Observer

Pour pouvoir faire un compliment, il faut observer. Si vous voulez valoriser une personne, il faut d’abord remarquer ce qu’elle fait. Tout commence par là, vous observez puis vous complimentez ce qui a le mérite d’être dit.

Imaginons que vous êtes manager et aujourd’hui, un de vos collaborateurs s’est déchaîné. Il a mis toute son énergie pour atteindre les objectifs qu’il s’était fixé. Vous imaginez bien qu’à la fin de la journée, il est fatigué.

Vous avez vu ce travail et tout ce qu’il a accompli aujourd’hui. Qu’allez-vous lui dire ? « C’est très bien, mais attention à ne pas de ruiner la santé ? » Vous allez lui dire ça ? Non ! Vous allez le voir et lui dites : « tu as mis toute ton énergie dans ton travail et je suis impressionné, bravo ».

Valorisez son travail et c’est tout. Même chose chez vous, si un de vos enfants ou votre conjoint fait quelque chose, valorisez-le. Très souvent, on a tendance à minimiser les actions. Ça nous paraît « normal » alors on ne dit rien.

Par exemple…

Votre conjoint a tenté de cuisiner (vous l’attendiez depuis un moment) malheureusement le plat ne finit pas comme il l’avait espéré. Que lui dites-vous ? « tu aurais dû me demander ou tu aurais dû faire comme ça » c’est ça que vous allez lui dire ? Non ! Pourquoi ? Parce qu’il ne le refera jamais.

Que répondez-vous à ce type de phrase ? « Si je te demande ou que tu sais quoi faire, fais-le toi-même » voilà ce que je réponds. Ça ne donne pas envie de retenter l’expérience. Valorisez le fait qu’il ait tenté cette expérience, sans aucune connaissance il a cuisiné et c’est fabuleux. Dites-lui simplement « merci pour ce repas et bravo à toi ».

S’il vous répond « oh, mais j’ai tout raté », posez-lui deux questions. Ce sont deux interrogations dont je me sers en permanence que ce soit à la maison ou au travail. Elles permettent de voir le côté positif et de se rendre compte qu’on n’est pas nul. Voici les questions à poser :

  • Qu’est-ce que tu as fait de bien ? Sous-entendu quels sont les points positifs
  • Quel parti peux-tu tirer de cette histoire ?

L’avantage de ces deux questions c’est qu’on se focalise sur les aspects positifs et sur l’apprentissage. Pas d’aspect négatif.

Oui il y a des choses à améliorer, mais posez-vous la question dans ce sens : qu’est-ce qui est positif et qu’est-ce que j’ai appris ? Vous en sortez grandi et fier de vous. Si vous vous dites ? Qu’est-ce que j’ai raté et comment je peux m’améliorer ? Vous allez abandonner parce que ça vous démoralise.

Reconnaître              

Pour complimenter une personne, il faut savoir reconnaître ce qu’elle a fait, et parfois, il faut savoir mettre l’autre en avant. Par exemple, lors d’une compétition, vous finissez deuxième. Vous vous en voulez d’avoir été si proche du but et d’avoir échoué ?

Au lieu de ça, allez voir le vainqueur et dites-lui tout le bien que vous pensez de lui. « Bravo, tu as été le meilleur » reconnaissez sa victoire au lieu de vous morfondre. Laissez lui savourer sa victoire, mettez-vous à sa place.

Si j’avais gagné et que le second venait me féliciter, qu’est-ce que je ressentirais ? Je me dirais qu’il n’a pas de rancune et que c’était un super moment. Sachez apprécier le travail ou le talent des autres.

Pour ma part, j’ai tendance à valoriser à un tel point qu’on ne comprend pas toujours ce que je fais. J’ai complimenté un pâtissier pour ces gâteaux et on m’a clairement fait comprendre que j’en avais trop fait et que c’était son métier.

Je me suis dit : « ce n’est pas parce qu’on fait tous les jours la même chose que cela doit être anodin » non, je préfère valoriser et reconnaître ce travail que je serais bien incapable de reproduire.

Être sincère          

Le plus important dans vos compliments est d’être sincère, car si vous balancez un compliment au hasard, celui-ci ne sert à rien. Pire, la personne qui le reçoit le ressent et se dit que vous vous moquez d’elle.

Soyez honnête et sincère. Si vous trouvez que le travail est pourri, inutile de valoriser. Si pour vous ce travail est impressionnant, il faut le dire. En travaillant en centres d’appels, je me suis rendu compte que beaucoup de conseillers étaient aigris.

En effet, ils appliquaient leur script de façon mécanique et réalisaient les objectifs qu’on leur demandait. Ils finissaient leur journée et rentraient chez eux. Aucun compliment, aucune remarque, rien.

J’ai donc commencé par valoriser, complimenter et reconnaître ce travail. Chaque conseiller que je débriefais avec droit à des compliments que je pensais sincèrement. Chaque groupe que j’ai pu former avait droit à la fin de la journée à : « bravo, je suis fière de vous ».

Vous me direz peut-être que c’est ridicule. C’est difficile de dire « je suis fière de vous », j’ai tenté une première fois et j’ai vu l’impact que cette phrase a eu. Je n’ai plus jamais hésité. Tous ont écouté cette phrase qui a résonné en eux et le lendemain, ils repartaient de plus belle, confiants et prêts à atteindre leurs objectifs.

Ma meilleure astuce

Ma meilleure astuce est de ne pas hésiter. C’est ce que j’ai compris avec cette petite phrase « je suis fière de vous » comme je le disais un peu plus haut. La réaction était formidable. En disant ces mots, ils étaient contents d’eux.

Si j’hésite ou que j’ai peur d’être ridicule, je ne dis rien, mais la personne ne reçoit rien. Personne n’a rien dit, mais quel ressenti a-t-on ? On ne se sent pas terrible. Combien de fois me suis-je dit « allez, je le féliciterai la prochaine fois »

Pourquoi la prochaine fois ? Est-ce qu’il y en aura une ? Est-ce que la personne ne va pas s’essouffler à travailler dans le vide ? J’en ai vu tellement qu’il fallait valoriser et je n’ai rien dit. Quand je prenais de leurs nouvelles, j’apprenais qu’ils étaient en arrêt maladie.

Encore une autre raison pour ne pas hésiter à dire le bien que l’on pense des gens. Ne pas hésiter. Je dis à la personne en face de moi qu’elle fait du bon boulot ou qu’elle a telle qualité. Je n’hésite pas à montrer que je suis réellement impressionnée.

J’ai adoré voir des conseillers repartir en souriant et le dos bien droit en me quittant après un debrief. Elles ont reçu les compliments qu’elles méritaient et ça les boostait. Leur travail était reconnu.

Des conseillères que j’ai pu voir rester d’un calme olympien malgré l’agressivité des clients. Comment pourrais-je ne pas leur témoigner mon ressenti ? « tu es restée calme, posée, tu as su écouter ton client et le guider. Bravo »

Il est facile de se dire que c’est « normal » parce qu’on le voit tous les jours. Je pense qu’il faut parfois prendre le recul nécessaire et se rendre compte des compétences que l’on a, de l’expérience que l’on cumule.    

Conclusion

Il n’y a que trois étapes à respecter pour complimenter quelqu’un, n’hésitez plus et dites tout le bien que vous pensez de quelqu’un. Personne n’aura une réponse agressive. Bien au contraire, ils vous écouteront parce que vous assez su détecté les points positifs.

Complimentez à la place de critiquer. Si vous détestez un collègue, un voisin ou votre patron, je vous invite à trouver un point positif et de lui donner ce compliment. Sachez dire les choses telles qu’elles sont. Offrez un peu de bonne humeur à ceux qui vous entourent.

Et comme il est important d’offrir des compliments aux autres, assurez-vous de vous entourer de gens qui vont vous complimenter et vous pousser en avant plutôt que de relever chaque petite erreur que vous pourriez faire. Ne vous laissez pas influencer par les pessimistes et apprenez à dire non à ceux qui voudraient vous entraîner dans leur ombre.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.