L’entourage, selon moi, est très important. En effet, en fonction de celui-ci vous vous sentez soit épanoui, soit plus bas que terre. Mais quelles sont ces personnes qui forment votre entourage ? Quelles sont ces personnes qui vous amènent soutien et bonne humeur ?

« On ne choisit pas sa famille », dit-on. Certes, mais vous choisissez de rester en contact ou non. Bien sûr, je ne suis pas en train de dire qu’il faut s’en séparer. Au contraire, je dis, simplement, que c’est un choix de votre part.

Vous choisissez qui fait parti de votre univers ou non. Ceci est de votre responsabilité. Pourquoi blâmer le ciel d’avoir un ami pénible qui ne vous apporte plus rien ? À vous de dire stop. À vous d’aller chercher ceux que vous voulez.

Le boulet

C’est l’histoire d’une fille qui faisait partie d’un groupe. Celle-ci était souvent en retrait, ne participait pas ou très peu aux discussions. Elle était souvent victime de moqueries de la part de certains. Un jour, un des membres de ce groupe la fait tomber. Volontairement.

Appuyée contre un mur, elle attend le début d’un cours. Cette personne lui donne un coup de pied et elle se retrouve au sol. Grand moment de solitude pour elle, elle ressent de la honte et se redresse. Les secondes qui ont suivi ont été la même situation : il la fait tomber de nouveau.

Pourquoi ? Se demande-t-elle. Pourquoi cette méchanceté soudaine ? Elle ne l’a jamais su. Pendant quelques années (2 années interminables), elle a subi, à l’écart. Se sentant mal dans sa peau, ses résultats scolaires s’en sont ressenti, vous vous en doutez bien.

Avec l’incompréhension de ses parents et leur colère face à cette baisse spectaculaire de résultats. La sentence tombe : elle va recommencer son année. Sa mère refusait de lui parler pendant tout l’été.

D’un côté, elle se dit qu’elle trouverait peut-être de nouveaux ami(e)s. De l’autre, elle se dit qu’elle ne veut plus rester dans cette école ou tous la descendent : amis et professeurs.

Sans confiance, en soi comment remonter la pente ?

L’année suivante, elle change d’école et se retrouve dans une classe de 30 élèves. Elle s’est sentie intégrée dès le début. Le sourire est revenu très vite, elle avait de nouveaux ami(e)s formidables. Elle reprenait confiance en elle et ses notes étaient très bonnes (évidemment).

Pourquoi cette histoire ?

Si je connais bien cette histoire, c’est parce que cette fille, c’était moi. Je ne comprends toujours pas aujourd’hui pourquoi j’ai été mise à l’écart. Je ne comprends pas pourquoi cette personne m’a fait tomber, ça devait l’amuser sans doute.

Par contre, je sais comment m’entourer des bonnes personnes, car, aujourd’hui encore, je me souviens d’une phrase qu’un professeur m’a dite. Une phrase qui reste gravée dans ma tête et à laquelle je pense dans les moments de doute ou de gloire.

Ces quelques mots qui me boostent toujours sont : « mademoiselle, un jour, vous irez loin

Pourquoi s’entourer correctement

  • Se sentir épanoui
  • Prendre confiance en soi
  • Se souvenir
  • Créer
  • Être épaulé

Se sentir épanoui

Si vous êtes correctement entouré, vous êtes épanoui. Vous souriez, tout va bien et vous sentez que vous pouvez tout réussir. Je vous l’accorde, on se sent grandi.

Si vous en doutez, je vous invite à vous souvenir de votre adolescence, période souvent sombre de notre existence. Il y a forcément un moment, dans une école, où vous avez été seul(e) ou en tout cas vous vous êtes senti seul(e), mis de côté sans trop savoir pourquoi.

Pendant ce temps, on n’a envie de rien, on subit malgré nous ce qui nous arrive. Lorsque l’un de vos proches s’en rend compte, vous changez d’école. D’un coup, tout s’améliore, vous êtes accepté, intégré, et vous osez sourire à nouveau.

Aujourd’hui encore, même si c’est moins flagrant, certains de vos proches vous descendent. Peut-être sans le vouloir, mais ils le font. Soit, vous leur dites et ils changent. Soit, vous les quittez.

Pourquoi garder dans vos contacts une personne qui vous plombe ? Sachez penser à vous de temps en temps et oser être épanouis.

Prendre confiance en soi

Dans mon exemple, j’explique comment je me suis sentie rabaissée et comment je me suis sentie épanouie. Ces états dépendent d’une seule chose : l’entourage. En effet, lorsque vous êtes correctement entouré, vous ne pouvez qu’aller bien !

Bien entendu, si vous allez bien, vous prenez confiance en vous. Vous connaissez l’importance de celle-ci pendant cette période qu’est l’adolescence. Aujourd’hui, aussi, vous avez besoin d’avoir confiance en vous.

Savoir que, peu importe ce que vous allez faire, vous avez toute la force pour réussir. Que ce soit un exposé, un entretien avec votre chef, une discussion en famille… Vous avez confiance et vous vous sentez bien.

Se souvenir

Si vous avez des personnes de confiance auprès de vous, vous avez des souvenirs qui vous font sourire. À l’inverse, si vos fréquentations étaient douteuses, vous avez peut-être honte. Vous n’avez pas envie de penser à cela.

Construisez-vous des souvenirs agréables, mieux vaut se rappeler des moments drôles joyeux plutôt que des soirées lors desquelles vous n’aviez qu’une envie : rentrer chez vous.

Offrez-vous des sourires et non des larmes. Je préfère me rappeler mon premier concert de métal plutôt qu’un bal d’école. Le premier m’a fait comprendre que j’avais un ami qui veillait sur moi, le second m’a rappelé que j’étais triste et seule.

Créer

Que faites-vous avec des amis qui vous boostent ? Vous créez bien sûr ! Si vous êtes deux amis, vous vous dites qu’un jour vous gérerez un bar. Vous montez les plans, vous imaginez le style de bar, les alcools vendus…

Que ce bar voie le jour ou pas, vous avez imaginé un futur ensemble. À la fin d’une année scolaire, un ami me dit : « j’aimerais que l’on joue tel morceau ». Vendu ! J’ai donc tenté de chanter… J’ai appris que je ne deviendrai jamais chanteuse (ni populaire ni d’opéra).

Bon, j’étais mauvaise tant pis et tant mieux, car je me suis mise à la basse. Au lieu de chanter Avril Lavigne, j’ai joué Time is running out de Muse.

Avec quelques camarades de classe, on a appris ce morceau. L’école nous avait permis d’utiliser une salle pour répéter. Avec le temps, d’autres musiciens amateurs venaient nous voir. C’est ainsi que j’ai joué d’une basse conçue à la main et joué sur un ampli de bien meilleure qualité que le mien.

Voilà ce à quoi conduit de bonnes relations.

Être épaulé

Être bien entouré veut dire être bien épaulé. En effet, quand vous n’allez pas bien, qui est là pour vous remonter le moral ? Vos proches bien sûr ! Ils savent toujours remonter le moral ou vous écouter pendant des heures raconter vos malheurs.

Lors de la création d’un projet, vous verrez vite qui est là pour vous booster et qui est là pour vous descendre. Malheureusement, vous vous rendez compte que vos amis les plus proches ne sont pas toujours ceux qui vous soutiennent le plus.

Apprenez donc à repérer ceux qui répondent quand vous avez besoin. Ceux qui vous poussent vers le haut et qui vous montrent que vous avez toutes les ressources nécessaires pour faire face à une épreuve.

Comment choisir ses amis

  • Faites le tri
  • Rencontrez
  • Prenez les meilleurs
  • Avoir une bonne communication
  • Partager de bons moments

Faites le tri

Commencez par faire le tri dans vos contacts. Qui sont vos plus proches amis ? Avec qui passez-vous le plus de temps ? Est-ce que cette personne vous soutient ? Quels sont ceux qui vous apportent quelque chose ? Qui vous met en joie ?

Garder ceux qui vous boostent demande réflexion et observation, car il faut du temps pour se rendre compte de ceux qui arrivent à vous monter. Quels sont vos proches qui vous font rire, mais qui ne vous apportent aucun soutien ? Quels sont ceux qui vous déstabilisent en vous mettant votre réalité en face de vous ?

Si vous avez du mal à les observer alors, ressentez ! Avec qui êtes-vous motivé après l’avoir vu ? Et, avec qui êtes-vous déprimé ?

Prenez votre temps et sachez différencier vos connaissances et vos amis les plus proches qui connaissent tout de vous et qui sont toujours là pour vous.

Rencontrez

Faire de nouvelles rencontres fait du bien, car vous renouvelez votre entourage. Ainsi, vous pouvez vous entourer de nouveaux amis qui sauront vous apporter ce dont vous avez besoin. Cela vous fait une nouvelle bouffée d’air frais et ce n’est pas du luxe.

Pour ma part, vu que je voyage souvent, je me fais régulièrement de nouveaux amis ou en tous cas de nouvelles connaissances. C’est agréable d’avoir de nouvelles discussions, d’apprendre à se connaître, à rire…

L’inconvénient, pour moi, c’est que j’ai très peu d’amis proches. Si je m’en vais ailleurs, ils restent où ils sont et l’on ne trouve plus quoi dire rapidement. Quelques-uns restent en contact. Sachez donc faire le tri de ceux que vous voulez garder près de vous.

Prenez les meilleurs

Si vous avez un projet à mener : allez chercher ceux qui ont réussi. Ils pourront vous apprendre énormément de choses et vous aussi. Aller vers les gagnants veut dire que vous allez vers les couteaux suisses !

En effet, ils savent trouver des solutions. Et si cela ne fonctionne pas, ils trouvent encore et encore jusqu’à ce que ça marche. Ce sont de vraies machines à solutions qui ne connaissent pas le mot « problème »

Voilà le plus important : s’entourer des gagnants. Ils osent et n’ont pas froid aux yeux ! Je n’aurai jamais tenté de créer un site sans mon conjoint. À deux, on se booste, on avance. Certes, ce n’est pas toujours rose, mais ça en vaut la peine.

Avoir une bonne communication

S’entourer des bonnes personnes est une cause, mais savoir les conserver en est une autre. Un échange doit se faire dans les deux sens, chaque membre apporte un bienfait à l’autre. Si l’un a besoin de soutien, l’autre répond présent.

Si l’une des deux personnes pense se sacrifier plus que l’autre, il n’en sortira rien de bon. D’où l’importance d’une bonne écoute active qui sera la base de la communication. Si vous savez vous écouter, vous saurez communiquer correctement.

Ainsi, pas de risque de quiproquos ni de malentendus pouvant déboucher sur des disputes inutiles. Sachez écouter les autres et apprenez-leur, s’ils ne savent pas encore.

Partager de bons moments

Si votre entourage est composé de personnes qui vous boostent, les moments passés ensemble ne seront que meilleurs, car vous vous construisez des souvenirs qui vous feront sourire.

Créez-vous de bons moments que vous avez vécus ensemble. Mon conjoint et moi, en se construisant des projets, on vit des moments exceptionnels. Parfois, ce sont des instants pénibles sur le moment, mais il n’a aucun regret, car on aime ce que l’on fait ensemble.

Mon conseil

Comment vous sentez-vous avec cette personne ? Voilà le meilleur conseil que je puisse vous donner qui est une question : quel est votre ressenti ? Posez-vous cette question lorsque vous êtes avec un proche et vous saurez si elle vous booste ou, au contraire, vous descend.

Imaginez un ami que vous voyez souvent, votre meilleur ami. Vous le voyez plusieurs fois par semaine. Lorsque vous partagez un moment avec lui, demandez-vous comment vous vous sentez.

Vous sentez-vous épanoui ? Plein de joies ? Prêt à tout affronter avec le sourire ? Si c’est le cas, cette personne vous motive et ça se voit. Si, au contraire, vous vous sentez lourd sous le poids des critiques et des plaintes, il est évident que ce proche ne vous convient pas.

Sachez donc vous entourer des bonnes personnes, ceux qui vous poussent vers le haut. Ceux qui sont là pour les bons et les mauvais moments.

Conclusion

Vous savez, maintenant, comment faire pour vous entourer des meilleurs, comment faire pour être motivé par vos proches. Ne vous laissez plus démoraliser par des proches qui ont mauvaise influence. Ne prenez que le meilleur !

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.