Cet article participe au carnaval d’articles réalisé par Emmanuel Jublin créateur de «Votre voix au service de votre vie». Si vous voulez apprendre à vous sentir à l’aise avec votre voix et la prise de parole en public, alors son site sera une mine d’or pour vous !

Oser se lancer, oser se jeter à l’eau est la chose la plus difficile à faire. Imaginez cette situation : vous voyez vos amis jouer dans une piscine, mais vous avez peur du plongeon, peur que l’eau soit trop froide, peur de perdre votre maillot en sautant dans l’eau.

Vous avez peur ! Vous n’avez qu’une envie, mais la peur vous retient. La spontanéité peut vous sortir de cette impasse ou la réflexion. Dans tous les cas, une fois dans l’eau, vous profitez de ce moment agréable. Vous jouez, vous vous amusez !

Cette petite histoire simple nous arrive tous les jours, on n’ose pas franchir un cap par peur. Aujourd’hui, je vais vous expliquer comment vous jeter à l’eau lorsque cela en vaut vraiment la peine.

Pourquoi bouger ?

  • Éviter de stagner
  • Réaliser un rêve

Éviter de stagner

La première raison de vous jeter à l’eau et de ne pas stagner. Il n’y a rien de pire que de regarder en arrière et de se dire : je n’ai rien accompli. Vous connaissez cette situation ? Vous savez ce petit boulot temporaire histoire de voir venir, et qui, finalement est devenu permanent.

On regrette de ne pas avoir osé, on regrette de ne pas avoir tenté. On se rend compte que si on avait quitté ce boulot pour un autre, on aurait peut-être accompli quelque chose. Mais, on n’a rien fait. C’est très triste.

Oser, c’est bouger, créer, innover ! Le culot vous emmènera toujours plus loin que la prudence. Attention, je ne dis pas qu’il faut foncer tête baissée, je dis simplement qu’il ne faut pas hésiter à se lancer.

N’ayez pas peur du ridicule (il ne tue pas). Osez, vivez des aventures, faites tout pour avoir une vie bien remplie et surtout une vie qui vous correspond. Pas une vie qui correspond aux critères des autres, mais une vie qui vous convient.

Réaliser un rêve    

La seconde raison qui vous pousse à l’action est la concrétisation d’un rêve. N’avez-vous pas un rêve dans le coin de votre tête ? On en a tous au moins un. Pourquoi le laisser au stade embryonnaire et ne rien faire pour l’ancrer dans le réel ? Même si le chemin peut vous paraître un peu long, est-ce qu’il n’en vaut pas la peine ?

Certains n’oseront jamais et seront bourrés de regrets, d’autres seront vus comme des fous parce qu’ils osent passer à l’action. Laquelle de ces deux personnes voulez-vous être ? Celui qui regrette ou celui qui réalise un rêve ?

Solutions

  • Qu’est-ce que je risque si je ne fais rien
  • Dans le pire des cas, qu’est-ce qui peut arriver ?
  • Pourquoi ?
  • Sortir de sa zone de confort
  • Trouver ses mentors
  • Planifier la plus petite action tout de suite

Qu’est-ce que je risque si je ne fais rien ?

Voilà la question n° 1 que vous devez vous poser. Que va-t-il se passer dans 1, 2, 5 ans, si vous ne faites rien ? Si vous vous laissez paralyser par la peur de l’incertitude ? Y a-t-il une chance pour que vous atteigniez vos objectifs et vos rêves ?

La réponse logique devrait être un grand « NON ». Prenez le temps de vous imaginer dans 5 ans. Imaginez que vous n’avez rien changé, rien tenté. À quoi ressemble votre quotidien, votre emploi, votre habitation, votre vie de famille ?

Si vous pensez que cette vision est intolérable alors félicitations, vous venez de vous créer un premier argument logique puissant qui aidera votre cerveau à passer à l’action. Mais nous n’allons pas nous arrêter là.

Dans le pire des cas, qu’est-ce qui peut arriver ?

Si tout ce que vous aviez en tête se soldait par un échec, quelles répercussions cela aurait-il sur votre vie à court et à long terme ? Faites la liste de tout ce qui pourrait rater dans votre projet.

Maintenant que vous avez cette liste, que se passerait-il si rien ne marchait comme prévu ? Seriez-vous financièrement en difficulté à court terme ? Quelles solutions vous pourriez-mettre en place rapidement pour redresser la situation si tout allait de travers ?

Est-ce que l’impact à long terme serait vraiment important ?

Vous pouvez prendre le temps de penser à cette hypothèse pour tous les aspects de votre vie ! Quel impact un échec total aurait sur vos relations et votre famille ?

Maintenant, quelles sont les probabilités pour que vous obteniez un échec total ? Est-ce que vous trouvez réaliste de penser que vous êtes capable de rater chaque aspect de votre projet ?

Enfin, quelle est la probabilité pour que certaines choses ne fonctionnent pas comme prévu, mais que vous réussissiez quand même à avancer ?

Nos prises de décisions se font sur deux plans : l’émotionnel et le logique. Les questions que je vous ai données vous permettront de convaincre votre logique que passer à l’action est la meilleure solution pour atteindre votre objectif.

Maintenant, vous devez convaincre votre côté émotionnel, et pour ça, vous allez vous poser la question suivante…

Pourquoi ?

Je pense que le « pourquoi » est l’étape la plus importante quand on veut avancer, mais qu’on a peur de faire le premier pas. Mais un « pourquoi » qu’est-ce que c’est ?

C’est la raison profonde pour laquelle vous voulez faire les choses. Par exemple, vous pouvez vouloir devenir entrepreneur pour aider des milliers de gens à travers votre entreprise et créer un avenir serein à vos enfants et mettre vos parents à la retraite.

Si vous êtes célibataire et avez peur d’aller à la rencontre de la femme de vos rêves, votre pourquoi pourrait-être la famille que vous voulez créer et le bonheur que vous voulez lui offrir.

Attention cependant à un type de pourquoi qui ne fonctionne pas : l’argent.

L’argent n’est pas un « pourquoi » suffisamment puissant pour vous permettre d’avancer. Si c’est la seule raison qui vous vient à l’esprit pour le moment, prenez le temps de réfléchir précisément à ce que vous feriez vraiment de cet argent.

L’argent est un outil pas une finalité. Si vous choisissez l’argent comme « pourquoi », soit vous n’aurez pas assez de motivation pour franchir les obstacles qui se dresseront devant vous, soit vous atteindrez l’objectif serez seul et vous sentirez vide.

Sortir de sa zone de confort

L’étape la plus difficile est celle-ci : sortir de sa zone de confort. Chaque jour nous y sommes confrontés. En effet, nous avons le choix de ne pas bouger de cette zone qui devient inconfortable avec le temps, mais que nous connaissons bien ou aller vers l’inconnu sans savoir ce qui va se passer.

Pour vous illustrer mes propos, je vais vous donner un exemple concret. Une collègue me dit un jour : je veux quitter mon travail ! Je n’en peux plus de cette ambiance, c’est n’importe quoi, tout est fait en dépit du bon sens.

Pour diverses raisons, elle voulait partir. Mais, elle n’osait pas. Au moment où elle prenait la décision sincère de partir, tous les éléments positifs la faisaient rester : les horaires, la diversité du travail, l’environnement de travail… Bref, elle se contentait de cette situation et se répétait : « Oh, on n’est pas si mal ».

Évidemment, quelques mois plus tard, elle voulait encore une fois partir. Elle n’osait pas même si elle était mal et qu’elle n’en pouvait plus, elle restait.

Vous savez pourquoi ? Parce qu’elle restait dans sa zone de confort. C’est-à-dire qu’elle conservait son emploi parce qu’elle le connaissait. Elle n’osait pas en changer par peur. Peur de ce qu’elle pouvait trouver ailleurs, peur que ce soit moins bien.

Poussée à bout, elle finit par démissionner. Devinez ce qui s’est passé… Elle était soulagée ! Fini le stress, plus de mal de dos, fini de se ronger les ongles… Bref, son visage s’est ouvert.

L’inconnu fait peur parce qu’on ne sait pas ce qui va se passer. Lorsque vous avez un doute, je vous invite à vous poser ces questions :

— Combien de temps est-ce que je me vois subir cette situation ?

— Qu’est-ce que j’attends pour changer ?

— Est-ce que je peux espérer mieux ?

Sortir de sa zone de confort n’est pas simple, mais c’est nécessaire pour espérer vivre mieux. Osez-vous lancer et rappelez-vous qu’il n’y a pas d’échec, mais que des apprentissages.

Trouver ses mentors

Quel que soit votre projet, si vous voulez vous assurer la réussite, vous devez vous entourer d’un ou plusieurs mentors. Les mentors sont des personnes qui ont réussi précisément ce que vous aimeriez réussir. Ce sont des personnes capables de vous guider dans votre parcours et de vous conseiller à chaque étape.

Si vous voulez en savoir plus sur les mentors, ce qu’ils font et comment les trouver, voici un article que nous avons publié récemment sur le sujet.

Vous ne devez pas hésiter à contacter toutes les personnes qui sont passées par votre situation et ont atteint l’objectif que vous visez. Ces personnes vous seront vraiment d’une aide précieuse !

Planifier la plus petite action tout de suite

Alors, que faire maintenant ? Si comme moi vos projets ressemblent à l’Everest, vous aurez peut-être du mal à passer à l’action parce que vous ne saurez tout simplement pas par quoi commencer. Vous risquez alors de vouloir repousser au lendemain, puis à la semaine prochaine, jusqu’à ce que finalement, tout retourne dans un carton au fond de votre cerveau.

Au lieu de ça, je vous propose ma solution : faire la plus petite chose que vous puissiez faire en lien avec votre idée tout de suite. Réfléchissez et définissez la plus petite et la plus courte action que vous pouvez faire là, maintenant. Et faites là !

Une fois que vous l’avez faite, vous pouvez peut-être en faire une deuxième dans la foulée ? Et si ce n’est pas le cas, imposez-vous de faire une toute petite action tous les jours. Vous vous apercevrez vite que le cumul de toutes vos petites actions va vous porter vers votre objectif. Doucement d’abord, puis de plus en plus vite, car vous allez gagner en confiance et en compétences.

Et au fait ! En faisant cette première toute petite action, ça y est, vous avez osé vous lancer !

A vous de jouer !

Voilà, vous avez maintenant les premiers outils indispensables pour oser se lancer. Ne restez pas figé à rêver votre vie pendant que d’autres vivent vos rêves. Vous avez en vous toutes les forces qu’il faut pour y arriver.

Votre temps est précieux et vous n’avez plus à vivre selon les standards des autres. Osez bouger, jetez-vous à l’eau !

Florence Pauly et Samuel Longin

Leave a Reply

Your email address will not be published.