Beaucoup de personnes aimeraient ressembler à une célébrité, avoir de l’argent, faire ce qu’ils aiment,… Combien se disent : « Reviens à la réalité » et reprennent leur quotidien morose, leur travail qui ne leur convient pas ou plus. D’autres vont réagir et se dire “Il est temps de faire le bilan de ma vie”.

Mais combien ont tenté ce rêve ? Combien ont réussi après avoir agi ? Je ne parle pas des personnes que l’on peut voir dans certaines émissions grand public mais des personnes qui ont tenté de mettre en place leur rêve réellement.

J’ai pu voir des amis, des personnes de ma famille rester dans leurs croyances limitantes et dans leur zone de confort. Je suis triste pour eux. Je me dis : « ils ne connaitront jamais rien d’autre, ils ne vivent pas leur rêve, ils ne seront jamais heureux par peur ».

Mais comment peut-on ne rien faire par peur ? On peut très bien être bloqué un moment donné mais au bout de quelques années, ne se rend-t-on pas compte qu’il faut passer à l’action et laisser la peur de côté ? Est-ce que ça ne vaut pas le coup de prendre le risque ? Qu’est-ce qu’on risque finalement ?

La première fois que j’ai animé une formation, j’ai flippé. Je devais animer devant une quinzaine de personnes un module assez complexe et ma chef étant présente. Pour le coup, elle m’a bien soutenue mais manquant de confiance en moi, ça a été une épreuve difficile. Je n’ai pas parlé assez fort et je n’ai rien compris à ce que j’animais. C’était en décembre 2012.

6 ans plus tard, j’anime sans aucune difficulté et en m’adaptant sans stress à n’importe quelle situation. J’ai, d’ailleurs, cette année, obtenu mon diplôme de formatrice, en animant devant un jury qui mimait l’ennui et avec un ordinateur défectueux. Je ne me suis pas laissé démonté, j’ai tenu compte de la situation et j’ai su m’adapter. Un risque que j’ai pris il y a 6 ans m’a permis de réussir et être fière de moi.

La prise de conscience pour être enfin soi

  • modifier sa perception
  • se rendre compte qu’un changement est possible
  • oser tenter l’impossible
  • sortir de son quotidien
  • amorcer le changement

Modifier sa perception

Que se passe-t-il si on prend un risque ? On réussit ou on a une anecdote à raconter. Voilà comment je le vois. J’ai pris un risque et j’ai réussi, tant mieux. J’ai pris un risque et je me suis planté, tant mieux.

On a souvent du mal à concevoir l’échec. Pourtant, est-ce si grave ? Si une erreur a été commise, elle peut être réparée ou vous pouvez tenter une autre solution. Je préfère avoir galéré pour avoir obtenu quelque chose plutôt que de l’avoir avec facilité. Pourquoi ? Parce que je me serais adapté, je me serais creusé la cervelle et j’aurai plus de mérite.

Comme ce diplôme que je viens d’obtenir. J’étais mal barrée, les démarches administratives ont pris 2 ans, j’ai failli abandonner un nombre incalculable de fois. Il y a des moments je me disais : « je m’en fou, je ne lâcherai pas, j’irais au bout peu importe les bâtons que j’aurai dans les roues » et à d’autres moments : « j’arrête, je n’en peux plus ».

En plus des démarches longues, j’ai eu quelques soucis le jour même : je venais de perdre mon véhicule, j’en avais loué un que j’ai failli ne pas avoir, un ordinateur qui fonctionne mal,… Bref, c’était voué à l’échec !

Et pourtant, je ne me suis pas laissé démonter, j’ai été au bout. Que ce serait-il passé si j’avais échoué ? Rien, j’aurai eu une super anecdote à raconter. Des regrets ? Inutile de s’encombrer de ça, ça prend autant de place que des livres dont on n’arrive pas à se débarrasser.

Se rendre compte qu’un changement est possible

Si vous hésitez à prendre le risque, vous avez au moins conscience qu’il faut se bouger. Certains n’ont même pas cette conscience et reste dans un monde sans rêve.

Si vous restez à faire le même travail pendant des années en râlant parce qu’il ne vous convient plus mais que vous ne changez rien, que se passe-t-il ? Rien ! Vous ne tentez rien et donc vous n’obtenez rien.

Imaginons un agriculteur qui reste assis dans un fauteuil sur son porche et regarde ses champs. Il pense que le blé va pousser tout seul au milieu de ses champs. Et, tous les jours, il dit à sa femme : « rien n’a encore poussé aujourd’hui ».

Oser tenter l’impossible

A vous de bouger et surtout d’oser bouger. Vous avez un rêve, faites-le. Qu’est-ce qui vous empêche de le réaliser ? Le regard des autres ? Une croyance limitante ?

Mettez-vous à la place d’un enfant. Il ne se poserait jamais la question de savoir si son rêve est possible ou non. Il foncerait, viserai son objectif sans regarder aux autres et à ce qu’il est possible de faire ou non. L’enfant ne regarde pas à ce que lui a inculqué la société puisqu’il ne la connaît pas encore.

Je me souviens m’être échappé de mon lit à barreaux pour sauter sur un lit une personne. Pourtant, je savais à peine marcher. Qui aurait cru que j’arriverais à passer au-dessus de ce lit à barreaux ? Personne.

Si j’avais écouté ma famille, cette action aurait été impossible. Si j’avais évalué la force de mes jambes et la hauteur du lit, j’aurai abandonné. A quelques mois, on ne pense pas à tout ça. J’ai donc tenté jusqu’à ce que je réussisse.

Ma seule croyance limitante de ce moment et, d’ailleurs, le déclic de cet exploit a été : lorsque je me réveille, ma maman entre dans ma chambre. Cette fois-là, je me suis réveillé et elle n’est pas venue, il fallait donc sortir du lit toute seule.

Cette petite histoire pour vous faire comprendre que la seule personne qui saurait vous booster, c’est vous. Et, la seule qui saurait vous bloquer, c’est vous aussi. Si vous avez un rêve et que vous savez comment faire pour le réaliser ou en tout cas si vous avez une idée de comment faire et que vous savez qu’il est possible de le réaliser, faites-le. Ne restez pas bloqué dans votre zone de confort qui n’en est plus une.

Sortir de son quotidien

La prise de conscience vous permet de vous sortir de votre quotidien, d’arrêter de subir ce quotidien qui ne vous correspond plus. Vous vous rendez enfin compte qu’il serait préférable de vivre une autre vie, une vie qui vous plaît, une vie dans laquelle vous êtes heureux chaque jour.

Et non pas une vie dans laquelle vous attendez toujours un léger mieux, l’attente d’un : « ça ira mieux d’ici quelques mois ». Et vous attendez combien de temps ? Des mois, des années ? Pour, un jour, vous rendre compte que vous n’avez rien fait de ce qui vous convenait ?

Amorcer le changement

La prise de conscience est le premier pas vers le changement. Après vous être rendu compte que vous pouviez vivre autrement, le retour en arrière est impossible.

En prenant conscience de votre vie actuelle, vous avez l’envie d’un changement radical, l’envie de contrôler votre quotidien, votre travail, vos relations, vos loisirs. Vous n’avez plus l’envie de subir et d’attendre que quelqu’un vous remercie pour votre travail, que l’on vous félicite pour vos exploits. Rien n’arrive sans qu’on le demande.

Comment prendre conscience pour amorcer le changement

  • s’observer au quotidien
  • observer sa situation professionnelle
  • faire le point sur ses relations
  • quelles sont vos activités ?
  • Observer les autres

S’observer au quotidien

Que faites-vous au quotidien ? Comment se passe votre réveil ? Est-ce que vous vous levez rapidement pour courir vous préparer le petit-déjeuner ? Est-ce que vous traînez les pieds au réveil ?
A quoi pensez-vous le matin ? Comment se passe vos repas ? Sont-ils pris dans l’urgence ou prenez-vous le temps de déjeuner tranquillement au calme ou bien entourer ?

Prenez quelques jours pour vous rendre compte de ce que vous faites au quotidien et voir si vous vivez dans le stress ou dans la plénitude totale. Observez-vous du lever au coucher et rendez-vous compte de qui vous êtes réellement, de ce que vous faites réellement.

Observer sa situation professionnelle

Observez votre travail ? Quel est votre métier ? Qu’avez-vous accompli ? Avez-vous réussi ce que vous vouliez ? Faits-vous le métier qui vous convient ?

Si vous pensez à votre enfance, quel métier vouliez-vous faire ? Agriculteur ? Archéologue ? Pilote d’avion ? Médecin ?

Le faites-vous aujourd’hui ? Si non, pourquoi ? Votre travail actuel vous satisfait-il ? Pourquoi faites-vous ce travail ?

Observez votre travail de façon générale : le métier, le lieu, les horaires, le salaire, les relations avec vos collègues,…

Faire le point sur ses relations

Comment vous comportez-vous avec vos amis ? Avec votre famille ? Dans vos relations amoureuses ?

A votre avis, que pense vos proches de vous ? Comment vous voient-ils ? Êtes-vous le comique du groupe ? Celui qui connaît toujours les meilleures blagues et qui apporte la bonne humeur aux autres ? Êtes-vous la bonne oreille du groupe ? Celui qui sait écouter ses proches et les conseiller dans leurs problèmes du moment ?  Êtes-vous le râleur ? Celui qui déprime et qui ne se satisfait ni de la pluie ni du soleil ?

Le but n’est pas de vous flageller mais de mettre en lumière vos comportements et vous comprendrez qu’ils ont un impact direct sur votre humeur.

En effet, celui qui répond toujours « ça va super bien » se met de bonne humeur sans le savoir et la fait partager aux autres.

Vous avez sûrement l’envie d’être à l’écoute des autres et de les aider mais votre temps est précieux et vous n’y arrivez pas toujours. Prenez un instant pour observer ces moments.

Quelles sont vos activités ?

Quelles sont vos activités ? Pratiquez-vous un sport ? Pourquoi ce sport ? Pourquoi ne pas en pratiquer ? Quels sont vos loisirs préférés ? Combien de temps passez-vous à ces loisirs?

Vous êtes fan de course de voiture et vous avez un playseat, combien de temps jouez-vous par semaine ? Jamais, alors pourquoi avoir ce jeu dans le salon ? Pourquoi ne pas prendre le temps de ce loisir quand vous en avez envie ?

Vous aimez peindre, vous peignez souvent ? Non, pourquoi ? Demandez-vous pourquoi vous ne passez pas plus de temps à vos loisirs et surtout que faites-vous à la place ?

Observer les autres

Cette astuce vous permet de vous situer et de vous faire comprendre ce que vous voulez ou non. Si vous vous rendez compte qu’un de vos amis a réalisé un voyage qu’il rêvait de faire depuis tout petit ? Quel impact cela a sur vous ?

Si vous regardez la vie d’Elon Musk, que vous dites-vous ? Il est impressionnant ? Il est fou ? Un ami qui reste dans sa petite vie sans jamais rien modifier par sécurité, que vous dites-vous ? Quelle vie avez-vous envie de vivre ? Souhaitez-vous rester dans une vie sécuritaire mais monotone ou une vie pleine de rebondissement mais avec des risques ?

Mes conseils

Comment les autres vous voient ?

Demandez à votre entourage comment ils vous perçoivent cela vous donnera une vague idée de l’image que vous renvoyez aux autres. Vous avez peut-être l’impression d’être le comique du groupe et si les autres vous percevaient comme celui qui, au contraire, n’est pas drôle du tout ? Comment vos amis vous voient-ils ? Comment votre famille vous voit-elle ?

Prenez le temps de vous demander comment vous êtes avec ces personnes, comment vous pensez être. Puis, demandez-leur ce qu’ils pensent de vous. Comparez les résultats, vous serez surpris !

L’objectif étant de vous rendre compte que l’image que vous donnez n’est pas toujours celle qui est perçue. Ce n’est pas si grave.

Comment améliorer ça ? Pourquoi vouloir être vu de telle ou telle façon ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Est-ce si important pour vous ? Et pourquoi ? Si vous vous rendez compte que l’image que vous rendez ne correspond pas du tout à ce que vous êtes, quel impact cela a-t-il sur vous ? Et si les autres en sont heureux, est-ce si gênant ?

Vos proches vous apporteront des réponses bien différentes et vous allez vous rendre compte que votre image va avec votre entourage. En effet, vous avez un comportement différent quand vous êtes en famille, avec vos amis ou au travail.

Mais pourquoi ça ? Tout simplement parce que vous voulez plaire aux autres ! En fonction des personnes avec qui vous êtes ou des lieux où vous vous trouvez vous n’allez pas adopter les mêmes comportements. Vous avez besoin de plaire et c’est bien normal puisque l’on veut tous être accepté et pouvoir s’intégrer.

Sachez entendre ce qu’ils ont à dire

Lorsque vos proches vous diront ce qu’ils pensent de vous, ne soyez pas trop dur avec eux. Prenez ce qu’ils vous disent, notez-le. Si vous avez une réaction vive, demandez-vous pourquoi vous réagissez de cette façon. Si vous vous sentez content de ce que l’on pense, notez-le aussi.

Vos réactions sont très importantes. Néanmoins, essayez de prendre de manière neutre les remarques. Ce que je veux dire par là, c’est d’arriver à les accepter car elles sont constructives et elles vont vous aider à prendre conscience de vos comportements.

La prise de conscience est très importante car elle vous fera passer à l’action. Elle peut mettre en lumière des choses que vous n’aimez pas et que vous subissez au quotidien. Vous risquez de vous sentir déboussolé et peut-être un peu perdu.

Continuez à vous rendre compte du chemin que prend votre vie et si le chemin ne vous plaît pas, changez-en ! Rien n’est figé. Si vous vous rendez compte que votre travail ne vous satisfait plus, changez-en ! Trouvez le moyen de faire ce qui vous plaît réellement.

En conclusion

La prise de conscience est l’élément de plus important d’un changement de vie car elle donne le ton et vous montre ce que vous voulez changer, ce que vous voulez garder et les rêves que vous voulez accomplir.

Lorsque vous aurez commencé à prendre conscience, profitez-en pour faire prendre conscience à ces personnes qui ne croient pas que les choses peuvent être réalisées. Vous allez vouloir partager ce que vous faites et c’est tant mieux.

Aidez-les à sortir de leurs croyances. Pouvoir accompagner quelqu’un dans son rêve est gratifiant. La personne vous remerciera pour ce que vous avez fait et vous serez content d’avoir pu aider une personne. La moindre petite action est importante : rediriger vers un livre, un site ou une association, par exemple, permet d’amorcer quelque chose, une action débutante.

Le premier pas est plus difficile mais une fois passé, le reste suit.

Passez à l’action !

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.