Tous se posent cette question : « Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? » Grande question à laquelle on n’a pas toujours des réponses. Pourtant on cherche, partout ! On lit des livres, on passe des centaines de tests et on ne sait toujours pas.

À tout âge, on se demande ce qu’on va faire, pour quel métier suis-je fait ? Enfant, on est passionné par une profession qui réclame toute notre attention. On se dit qu’adulte, on fera cette activité, ce sera merveilleux. On s’imagine pratiquant, découvrant ou innovant.

Adolescent, on sort des sentiers battus et on découvre un métier que l’on ne connaissait pas. On passe des tests pour savoir pour quoi on est fait. On s’interroge. La réponse est dans les quiz, qu’on le veuille ou non. C’est ce qu’on se dit. Alors on tente, mais ça ne fonctionne pas comme on l’espère. On est déçu alors on trouve un petit boulot.

Adulte, on a oublié cette question, on ne cherche plus parce qu’on a un emploi plus ou moins bien payé à la fin du mois. La routine se met en place, elle prend le dessus. Chaque jour est le même que le précédent.

Senior, on regrette de ne pas avoir tenté plus de choses. Pendant 60 ans, on a exercé le même métier qui n’était pas pour nous au départ. Mais bon, ça permet de s’en sortir. Qu’est-ce qui se serait passé si on avait osé ? Est-ce qu’on aurait tout perdu ? Est-ce qu’on aurait risqué de basculer dans la délinquance au point de ne pas tester ?

Le fait d’avoir peur de tenter quoi que ce soit ne vous apporte aucune seule chose : des regrets. Toute notre vie, on se dit : « si j’avais… » ou « j’aurai pu… » Et si vous preniez les choses en main et que vous faisiez de votre vie une existence épique ?              

Pourquoi se poser cette question existentielle

  • Avoir un but
  • Donner un sens à sa vie
  • Ne pas être en roue libre
  • Vivre sans regret
  • Éviter une vie monotone
  • Ne pas évoluer

Avoir un but

Se demander ce qu’on va faire de sa vie permet d’avoir un but à atteindre. Si vous savez ce que vous voulez faire, vous allez tout mettre en œuvre pour concrétiser ce projet. Vous avez cette vision et rien ne peut vous empêcher de l’obtenir.

Sans but, vous errez lamentablement sans savoir où vous devez aller. Chaque jour devient un supplice parce que vous ne connaissez pas votre destination. Imaginez partir sur une route sans savoir où vous allez. Comment connaître le chemin à prendre ?

Il est donc essentiel de se choisir une destination pour avoir un but à atteindre. Et cela permet de…

Donner un sens à sa vie

En effet, avoir un but permet de donner un sens à sa vie. Rien de pire que de se dire qu’on va conserver le même emploi toute sa vie. Pas d’évolution de métier, ni de salaire, ni spirituelle. La même chose toute votre vie… Horrible n’est-ce pas ?

Voilà pourquoi il est vital de se demander ce que l’on veut faire de sa vie parce qu’on en a qu’une. Si j’ai un sens à ma vie, un but à atteindre, je sais où je vais. Que je fasse des erreurs ou non, je tente et je sais pourquoi je vis. Ceci permet donc de ne pas être…

En roue libre   

C’est exactement dans cette situation que l’on est tous à partir d’un certain âge. Si l’adolescence nous plonge dans l’expérience des sensations et des aventures, le fait de devenir adulte correspond à avoir un bon travail, un logement pour lequel on est propriétaire sans oublier la femme, les enfants et le chien.

La petite vie parfaite rêvée par tous. Ou pas. Pour ma part, j’ai toujours refusé ce style de vie. Oui, on peut s’épanouir dans un travail ou en couple, mais je pense que sans aventure, la vie devient monotone et on oublie tous nos rêves jusqu’à oublier que le fait de rêver n’est pas que Disneyland.

Être en roue libre est dangereux, car vous vous laissez vivre jusqu’au jour où vous vous rendez compte que vous avez perdu 10 ou 20 ans à ne rien accomplir. Et vous êtes bouffé par les regrets. Voilà pourquoi je vous invite à…

Vivre sans regret

Mention que j’affectionne tout particulièrement. Vivre sans regret ne veut pas dire que l’on fait tout et n’importe quoi sans en avoir conscience. Au contraire, vivre sans regret veut dire que l’on ose ce que l’on a envie de tenter en pleine conscience.

Je me lance un défi et je vais au bout, j’assume les conséquences. En ce moment, je me suis lancé ce défi 30 jours de créer une formation de formateur. C’est énorme pour moi. Je le fais parce que cette idée trotte dans ma tête depuis de nombreuses années.

En le faisant, je n’ai pas de regret parce que je fais quelque chose qui me tient à cœur. Je préfère cette version plutôt que de ne pas oser et de me dire dans quelques années : « si j’avais su, je l’aurai fait ». Et ainsi, je me permets d’…

Éviter une vie monotone       

Si j’ose, je tente une expérience alors je m’expose à une vie remplie d’aventures. C’est comme ça que je définis ma vie. Je préfère clairement une vie bourrée d’anecdotes, d’histoires et d’expériences qu’une vie monotone dans laquelle il ne se passe rien.

Quand je vois la vie de certaines amies d’enfance, je suis triste. Elles sont peut-être très heureuses et tant mieux pour elles. Mais moi, je ne voudrai pas d’une vie comme la leur. Rester dans le même village, faire le même métier sans passion, non, je ne pourrai pas.

Certes, avoir une vie extraordinaire demande des compromis, des sacrifices. Je ne vois pas ma famille aussi souvent que je le voudrais. Mon style de vie ne correspond pas à tous. Mais c’est un choix que j’ai pris et qui me permet d’avoir plein d’expériences, des apprentissages et des connaissances nouvelles.

Sans cette prise de risque, je n’aurai jamais déménagé une dizaine de fois. Je n’aurai jamais découvert le métier que j’exerce aujourd’hui et je ne serai même pas maman. Définitivement, je vis sans regret et je vous invite à en faire autant. Faites pareil pour éviter de…

Ne pas évoluer

L’inconvénient d’une vie monotone c’est qu’il n’y a aucune évolution possible. Pas d’apprentissage, rien. Qui pourrait ne pas vouloir évoluer ? Imaginez si l’humanité n’avait jamais évolué…

Sans évolution, vous n’auriez jamais marché. Pendant l’enfance, vous évoluez dans tous les sens du terme, pourquoi vous arrêtez une fois adulte ? Profitez-en pour expérimenter encore et toujours. Soyez heureux.   

Comment se choisir une vie sur mesure ?

  • Se poser LA question
  • Chercher sa passion
  • Connaître ses compétences

Se poser LA question

La première étape pour se choisir une vie sur mesure est de se poser une question des plus importante : « Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? » Il est difficile d’y répondre. Je vous propose donc de la casser en plusieurs sous-questions qui vont vous permettre d’y voir plus clair.

Questions à se poser :

  • Qu’est-ce que je veux faire aujourd’hui ? Demain ? Ce week-end ?
  • Où est-ce que je me vois dans un an ? 3 ans ? 5 ans ?
  • Qu’est-ce que j’aimerai ajouter dans ma vie pour qu’elle soit plus pimentée ?
  • Ce que j’aimerai retirer de ma vie pour qu’elle soit plus douce ?
  • Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ?

Si vous aviez tout l’argent que vous vouliez, le temps nécessaire et toute l’énergie possible, que feriez-vous ?

  • Quel métier voulez-vous pratiquer ?
  • Quelle activité feriez-vous dans la journée ?
  • Avec qui passeriez-vous votre temps ?
  • A quoi ressemble votre vie ? Plutôt douce à profiter ou speed pour en faire le plus possible ?

Ces questions vont vous permettre de faire le tri et d’y voir plus clair. Prenez le temps d’y répondre franchement et soyez honnête avec vous-même.

Connaître sa passion

La deuxième étape est de rechercher votre passion. En avez-vous une ? Que ce soit aujourd’hui ou hier, vous avez une passion. Quelque chose pour lequel vous êtes bon.

Posez-vous ces deux questions : qu’est-ce que je sais faire ? Qu’est-ce que j’aime faire ?

Quelle est l’activité qui répond à ces deux questions ? Si vous avez la réponse, vous avez votre passion. Je vous donne un exemple : j’aime dessiner et je fais très bien les portraits. Ma passion est là. Parfois, on peut oublier que l’on en a une.

On la laisse de côté parce qu’on a notre train-train quotidien. Malheureusement, nos obligations nous privent un peu de votre vie idéale. Voilà pourquoi, il est important de donner un sens à sa vie, pour ne pas se laisser bouffer par les obligations.

Vous pouvez aller lire l’article « Comment vivre de sa passion » pour trouver des idées 🙂

Connaître ses compétences      

La dernière étape est de détecter toutes vos compétences. Qu’est-ce que vous savez faire ? Cette question, on se la pose souvent pour un travail. Ceci permet de définir nos qualités et de les utiliser lors d’un entretien. Mais vos compétences ne se limitaient pas à ça.

Au cours de votre existence, vous avez appris des choses, des connaissances que vous avez mises en pratique ou non. Alors quelles sont-elles ? Qu’est-ce que vous savez faire et qui serait utile dans un travail ou en tout cas qui mériterait salaire ?

Je vous donne un exemple : depuis que je vais à l’école, j’ai cette manie de résumer mes cours. Ainsi, fin de l’année, au moment des examens, mes synthèses sont prêtes et je n’ai plus qu’à les relire. J’ai poursuivi cette façon de faire. Il y a quelques années, j’ai passé la certification Voltaire. Pour être prête, j’ai résumé deux livres reprenant toutes les règles existantes de français.

Le but était personnel bien sûr. Pourtant, un ami m’a permis une réflexion importante que j’ai encore. En voyant mon carnet de résumés, il m’a dit : pourquoi tu ne te fais pas payer pour ça ? Je me disais que ce n’était pas possible, je n’allais pas être rémunérée pour quelque chose d’aussi banal.

Et, pourtant, il a soulevé un point important qui fait partie de mes futurs projets. Je réponds aux questions de ceux qui veulent des fiches de révision sur les règles de français. Grâce à moi, ils auraient des fiches toutes prêtes au lieu de perdre du temps à les faire eux-mêmes. Brillante idée n’est-ce pas ?

Ma meilleure astuce

Je finaliserai la réflexion avec cette dernière question : « Qu’est-ce que je veux apporter aux autres ? » J’aimerais que vous vous posiez un moment et que vous y réfléchissiez. Selon vous, qu’est-ce que vous pouvez apporter ?

Il y a une différence entre ce que vous voulez apporter et ce que vous pouvez faire. En effet, sans tenir compte de tous les blocages qui pourraient se dresser devant vous, qu’est-ce que vous aimeriez donner au monde ?

Est-ce qu’il y a une chose que vous voudriez partager aux autres ? Une chose qui vous ferait plaisir. Par exemple, j’aime partager mes connaissances sur les plantes médicinales parce qu’elles sont naturelles et plus efficaces que des médicaments qui comportent des effets secondaires.

Également, réfléchissez aux compétences que vous avez. Qu’est-ce que vous pourriez partager comme connaissance ? Par exemple, vous maîtrisez les règles de français et vous avez des astuces, des moyens mnémotechniques pour les retenir.

La réponse à ces deux questions vous permet de donner aux autres et il n’y a rien de mieux que d’aider une personne qui en a le besoin. D’un coup, elle est soulagée d’avoir la réponse et vous vous sentez utile.

Conclusion

Vous avez désormais toutes les bonnes astuces pour trouver votre chemin. Certes, celui-ci va évoluer avec le temps et c’est une bonne chose, car c’est la signification que vous évoluez. Prenez le temps de répondre à toutes ces questions sans vous presser.

Soyez honnête dans vos réponses, car elles sont déterminantes et elles vont vous permettre de choisir votre vie, celle qui vous convient, une vie sur mesure dans laquelle vous êtes épanoui.

Prenez soin de vous.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.