Chacun d’entre nous vit avec une montagne d’affaires dont il trimballe à chaque déménagement. À chaque changement de logement, on prend des cartons et on y place des livres qu’on n’a pas encore lus et qu’on ne lira jamais, des magazines qui prennent beaucoup de place, des vêtements qui portent toujours leurs étiquettes…

Bref, on a trop de choses qui encombrent notre logement et qui nous encombrent l’esprit par la même occasion. Combien de fois avez-vous eu honte de faire rentrer un ami dans votre habitation ? Combien de fois avez-vous dit : « désolé, ce n’est pas rangé »?

Cette sensation n’est agréable pour personne. Malheureusement, elle touche tout le monde. Mais qu’est-ce qui fait que nous sommes autant chargés ? À votre avis, pourquoi avez-vous autant d’objets ?

La maison vide    

Un jour, il est arrivé à une amie, cette histoire : pour son travail, elle part en déplacement pendant quelques semaines. Pour ces 5 semaines, elle prend le minimum avec elle : vêtements, trousse de toilette, livre et une tablette pour travailler le soir. Le challenge était important, car c’est une matérialiste dans l’âme qui a plus tendance à prendre des choses inutiles avec elle plutôt que l’essentiel.

Cette fois, voyageant seule, elle n’a pas le choix que de prendre ce dont elle a vraiment besoin. Ce qui veut dire qu’elle a besoin d’éléments pour son travail et c’est tout. Cela fait peu, mais il faut pouvoir porter ses valises.

Elle loge à l’hôtel. Pratiquement nourrie, blanchie et logée, elle n’a plus qu’à faire son travail. Au bout de cette mission, elle reprend le train qui la sépare de son logement. Éreintée par le long voyage, elle rentre chez elle.

Un spectacle hors du commun s’offre à elle. Habituée à une maison remplie d’artifice, elle découvre en entrant un manque de lumière… Plus de lumière du tout. La blague ne s’arrête pas là. En comprenant ce qui se passe, elle voit que tout a disparu, sa maison est vide.

Elle vient de perdre toutes ses affaires. Certains diront que c’est une bonne chose, d’autres diront qu’il s’agit d’un grand malheur. Dans tous les cas, elle n’a pas eu besoin de faire le tri chez elle.        

Pourquoi s’alléger  

  • Ne pas traîner son passé avec soi
  • Avoir un logement dégagé
  • Se sentir bien chez soi
  • Être en pleine possession de ses moyens

Ne pas traîner son passé avec soi

Le fait de trier vous permet de ne pas traîner votre passé avec vous. Imaginez que vous gardiez tous vos jeux d’enfants à chaque déménagement. Vous imaginez le nombre de cartons à transporter ? Où iraient toutes ces boîtes ? Dans un grenier ou un garage ? Donnez-les à d’autres enfants qui sauront leur donner une seconde vie.

Je ne dis pas de tout jeter bien sûr, mais de conserver ce qui vous est utile et qui vous tient à cœur. L’inconvénient de garder trop d’objets est de vous polluer l’esprit. En effet, si vous avez sous les yeux des tableaux vous rappelant une enfance difficile, votre moral ne risque pas d’être très haut.

Il est important de laisser derrière soi ce qui vous mine, ce qui vous perturbe et qui vous descend le moral. Vous ne pourrez pas changer votre passé. Il est donc inutile de revenir dessus. Laissez-le derrière vous.

Avoir un logement dégagé    

L’intérêt de faire le tri est d’avoir un habitat épuré. Que vous dites-vous quand vous allez chez des amis où l’entrée regorge de cartons, de jeux et un vélo qui n’a pas servi depuis 10 ans ? Qu’ils sont débordés !

Le fait d’avoir un logement bien dégagé vous permet de vous sentir bien. Vous ne devez pas penser à enjamber quoi que ce soit. Vous marchez librement, vous pensez librement et vous pouvez vous « étaler ».

Ce que je veux dire par là est que vous allez ressentir cette sensation de pouvoir vous développer comme un rose s’ouvre le matin. Pour illustrer ceci, je vais vous donner deux situations : la première est de vous imaginer dans le métro. On se recroqueville sur soi ; la seconde situation est de vous voir en forêt. Vous avez envie de respirer à fond, d’ouvrir les bras.

Avoir un logement simple et épuré vous permet de vous sentir comme dans la forêt. Un environnement dans lequel vous êtes bien. Vous pouvez vous épanouir et vous êtes heureux à l’intérieur de celui-ci.

Se sentir bien chez soi    

Voici la meilleure raison que je vous donnerai : vous sentir bien chez vous. Si vous rentrez chez vous le soir, après une journée éreintante et que vous ayez l’impression de vivre dans une brocante, vous ne risquez pas de vous détendre.

Au contraire, vous allez ressentir comme une gêne, vous ne pouvez pas vraiment vous détendre. Dans une chambre d’hôtel, on s’y sent bien. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas, ou très peu d’objets. Ce lieu est propice à la détente.

Être en pleine possession de ses moyens

L’avantage de faire le tri est que vous êtes en pleine possession de vos moyens. En effet, en ayant un habitat épuré, vous avez l’esprit allégé et vous êtes plus propice à la réflexion, au travail ou encore à la créativité.

En étant encombré, vous êtes plus concentré sur vos affaires qu’autre chose. Mieux vaut donc un logement rangé, simple surtout le plus minimaliste possible. Ainsi, votre esprit peut vagabonder où il veut.   

Comment trier ?

  • Faites le tour
  • Une catégorie à la fois
  • Retirer les objets
  • S’en débarrasser
  • Réorganiser

Faites le tour

La première étape consiste à faire le tour de votre logement. Parcourez les différentes pièces les unes après les autres. Arrêtez-vous dans chacune d’entre elles et prenez le temps de ressentir. Que se passe-t-il quand vous êtes dans cette pièce ? Avez-vous envie de ressortir aussi vite ? Ressentez-vous une gêne ?

L’objectif est de déterminer ce qui vous dérange et de l’éliminer. Par exemple, dans votre chambre, que voyez-vous qui n’a rien à faire là ? Y a-t-il des éléments en trop ? Qu’est-ce qui vous empêche de circuler librement ?

Déplacez les objets les meubles. L’intérêt ici est surtout de repérer ce qui est dysfonctionnant et qui vous empêche de vous sentir bien. Posez-vous cette question : est-ce que ma chambre ressemble à une chambre ?

Une catégorie à la fois  

Faire le tri demande de l’organisation. Évitez de tout trier sinon vous finirez par tout abandonner tellement la tâche deviendra barbante. Vous êtes dans votre chambre, triez les vêtements et ne faites que ça.

Sortez-les tous et triez ! Même chose pour vos livres, CD ou DVD. Le principal est de choisir une catégorie à la fois pour ne pas se sentir submergé. En effet, imaginez-vous trier vos livres et vos vêtements… Un sacré bazar dans lequel vous ne saurez plus où donner de la tête.

Si vous commencez par vos vêtements, je vous invite à être sans pitié. Vous le portez ? Non, alors vous le donnez. Ne gardez pas « au cas où ». J’ai agi comme ça pendant très longtemps. J’ai gardé des vêtements au cas où. Au bout de 10 ou 15 ans, ils n’étaient toujours pas portés. Je les transportais à chaque déménagement et c’était inutile.

Un jour, avant un déménagement, j’ai décidé de me débarrasser de tous vêtements non portés. J’ai eu beaucoup de mal pour certains T-shirts qui me rappelaient de bons souvenirs. Mon idée a donc été de les donner à une amie. Je savais qu’ils lui plairaient. Pour lui faire plaisir, j’ai ajouté un sac qu’elle adorait et un autre… Bref elle était contente et moi aussi.

J’ai eu cette idée en retournant dans ma maison d’enfance. Dans ma chambre se trouvent toujours des objets qui ne me servent plus, des vêtements que je ne sais plus mettre, des boitiers de CD vides… Bref, une déchèterie dans la maison.

Cette chambre anciennement la mienne est remplie d’objets du passé et il est temps de s’en séparer une bonne fois pour toutes. Je vous invite donc à faire de même pour que vous vous sentiez bien dans votre environnement.

Retirer les objets  

L’étape suivante consiste à retirer les objets. Vous avez fait le tour des pièces, vous avez choisi une catégorie et maintenant… Il faut dire au revoir. Cette étape est la plus difficile, car on a tendance à s’attacher à des objets que l’on retrouve.

Bizarrement, on ne pense plus à ce vieil objet dans notre quotidien. On le retrouve dans une boîte et les souvenirs reviennent. Et, on ne peut plus se débarrasser de cet objet. Qu’est-ce qu’on fait ? On le replace méticuleusement dans sa boîte et on l’oublie de nouveau.

Mon but n’est pas que vous sortiez cet objet et que vous vous en serviez pour me donner tort. Ou encore d’aller fouiller dans vos affaires et de faire semblant de vous intéresser à votre passé. Au contraire, le but est de savoir ce dont vous avez vraiment besoin et ce que vous voulez vraiment garder avec vous.

Mon conjoint conserve une machine à écrire. S’en sert-il ? Non. Elle sert de décoration et prend la poussière. Peut-il s’en débarrasser ? Non plus. Elle lui rappelle un souvenir important. Il ne peut pas s’en défaire. Ce type d’objet qui vous arrache le cœur si vous vous en séparez ne peut pas, pour le moment, être mis de côté.

Il faut faire la différence entre un téléphone totalement inutile sans valeur quelconque : ni financière ni sentimentale et un objet qui vous tient à cœur. Pour ces objets d’une grande valeur sentimentale, je vous invite à les mettre en valeur et non pas de les laisser dans une boîte.

Pour tout ce qui est sans valeur : jetez-les, recyclez-les, vendez-les ou donnez-les. Donner ou vendre un bien peut vous permettre de vous sentir bien. Vous savez que vos affaires servent à une autre personne.

S’en débarrasser                

Étape cruciale : se séparer de ses affaires. Elles ne vous servent plus. Votre quotidien vit très bien sans cet objet, il est temps de lui dire au revoir. Mais qu’en faire ? Le jeter ? Le donner ? Le vendre ? Qu’est-ce qui est le mieux ?

Pour ma part, mes sacs à main sont quelque peu sacrés. Mais, je n’en ai plus besoin ou ils ne me conviennent plus. Pour éviter de les voir dans une poubelle ce qui me rend triste, je les vends ou je les donne.

Ainsi, je sais qu’une personne s’en sert. Elle en est satisfaite et mon sac est utilisé. Il est important que ça ne vous mine pas de vous débarrasser d’une de vos affaires. Cela doit vous soulager. Vous devez vous sentir mieux et plus léger.

Donner à des ami(e)s, de la famille ou encore vendre par internet ou dans une brocante. Peu importe votre moyen. L’objectif est de vous alléger. Ne plus traîner avec vous des tonnes de valises lourdes qui ne vous apportent rien si ce n’est un souvenir inutile.

Réorganiser      

La dernière étape est pour moi la plus joyeuse. En effet, votre espace de vie étant plus propice à la réflexion, vous pouvez désormais réorganiser. En effet, vous avez plus de place chez vous, peut-être même des espaces vides.

L’objectif, maintenant, est de ranger votre espace. Modifier la structure et organiser pour votre environnement vous convienne. Qu’est-ce qui serait idéal ? J’ai de la place dans mes armoires, je peux placer mes affaires pour avoir une meilleure vision de mes vêtements.

Je veux voir mes robes, mes vestes, mes pantalons… Je veux créer des ensembles. Libre à vous de ranger comme cela vous satisfait. Posez-vous cette question : qu’est-ce que j’aimerai ? Qu’est-ce qui me conviendrait ?

Ma meilleure astuce

La meilleure technique pour s’alléger en tout point est la méthode Pareto. Il s’agit de conserver 20% d’éléments utiles et se débarrasser des 80% éléments restants. Cette façon de faire a fait ses preuves et je vous la recommande.

Comment faire ?

Commencez par vos livres : gardez 20% de vos livres qui vous sont utiles ou qui vous ont marqués et débarrassez-vous des autres. Si vous prenez un livre et que vous devez le feuilleter pour vous souvenir de ce qu’il raconte c’est qu’il est inutile.

Faites de même avec vos magazines : les relisez-vous ? Tous ses magazines qui traînent dans votre salon, les feuilletez-vous ? Les relisez-vous à un moment donné ? Non, alors vous pouvez les jeter.

Soyez intransigeant, si c’était vraiment utile, vous le connaîtriez par cœur. Nous sommes tous champions pour conserver des objets « au cas où ». Je parie que vous avez une dizaine de chargeurs de batterie de téléphone. Vous sont-elles utiles ? Non, personne ne s’en sert.

Faites le tri, débarrassez-vous de ces objets qui vous rappellent de mauvais souvenirs, ils ne sont pas intéressants. Bien au contraire, ils vous remettent dans un état d’esprit qui n’est pas optimal. Pensez à vous !    

Conclusion

Vous avez désormais tous mes meilleurs conseils pour faire le tri et vous sentir bien. N’attendez pas d’avoir plus de temps, d’être moins fatigué… Bref, ne cherchez pas toutes les excuses pour ne pas le faire et rester comme vous êtes.

Offrez-vous les moyens de vous sentir bien, de sourire et éviter un encombrement perpétuel dans votre esprit. Vous verrez à quel point on se sent léger lorsqu’on arrive à faire le tri.

Si vivre mieux avec moins vous intéresse, je vous conseil de suivre ce lien pour découvrir le blog Effet PH !

Dites moi en commentaires ce qui vous encombre chez vous et ce dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser. Et partagez cet article avec quelqu’un qui devrait penser à faire du tri !

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.