Vous aussi vous avez du mal à profiter d’un moment de plaisir ? C’est ma grande spécialité, toujours être inquiète de tout jusqu’au moment où cela devient invivable pour toute la famille. Je vais vous donner 5 étapes pour ne plus surcharger votre esprit.

C’est-à-dire que vous allez avoir des astuces pratiques et efficaces pour vous libérer de vos inquiétudes qui viennent parasiter vos moments de joie. Comment prendre du plaisir alors qu’on a tant à faire ?

Je me reposerai quand j’aurai fini

Voilà une phrase que je dis beaucoup. Ce qui est intéressant c’est que je profite quand j’ai terminé mon travail. D’abord le devoir après le plaisir. En soi, c’est une bonne chose. Néanmoins, s’il n’y a aucune limite fixée, cela devient une course à la réalisation de devoirs et aucun repos ni plaisir.

Si je me lance à fond dans un projet, je dis souvent : « on se reposera quand on sera mort », assez violent comme phrase. Ce que je veux dire c’est que je n’ai pas de limite. J’y vais à fond et je me reposerais plus tard.

L’inconvénient c’est que je n’écoute ni mon esprit ni mon corps et donc je m’arrête quand ma santé décline. Ceci ne peut pas être appliqué évidemment. Mieux vaut s’organiser correctement pour travailler efficacement et se prévoir des moments de repos qui sont capitaux.       

Pourquoi se reposer

  • Recharger les batteries
  • Laisser ses idées gambader
  • Poser son corps
  • Être efficace
  • C’est bon pour le moral

Recharger les batteries

Se reposer permet avant tout de recharger les batteries. Imaginez-vous travailler sans dormir, vous allez tenir combien de temps ? Peut-être une journée ou deux. Après vous allez vous effondrer.

Tout le problème est là. Vous ne pouvez pas être à fond en permanence. Si vous passez votre temps à courir, vous vous essouflez, les points de côté arrivent et vous finissez par vous arrêter tant vous avez mal partout.

La course à la performance est à la mode. Pourquoi ? Aucune idée. Il faut toujours courir, faire mieux, se dépasser, aller au-delà de soi. Pour ceux qui sont sujets à la procrastination ces techniques sont du pain béni, elles vont vous permettre d’agir tout de suite et ne plus attendre.

Pour quelqu’un de nature stressée, vous allez en faire un dépressif. L’anxieux veut toujours s’améliorer et se triture l’esprit pour réussir. Il se demande comment faire et s’il va y arriver. Finalement, il court et atteint son objectif. Jusqu’à ce qu’on lui en demande plus.

Il en faut toujours plus, mais on ne peut pas pousser son corps à l’extrême sans conséquence. Et si vous preniez le temps de faire les choses une à une ?        

Laisser ses idées gambader     

Lorsque vous vous reposez, vos idées ont le temps de gambader. En fait, elles se construisent dans votre cerveau alors que vous vous reposez. Lorsque j’ai compris ça, ma vie a changé. Je ne passais plus des heures sur mes fiches à trouver des solutions qui fonctionnent.

Au contraire, j’allais lire ou je m’allongeais en fermant les yeux. Pas de bruit, aucun son, le silence. Le fait de ne pas avoir de son permet de laisser vos oreilles tranquilles. Le bruit fatigue.

En lisant un livre, un magazine ou tout autre ouvrage intéressant, vos idées prennent le temps de se nourrir. Parfois une phrase d’un livre va vous faire tiquer et vous allez penser à votre projet.

Laissez vos idées grandir en douceur, inutile de forcer les choses. En forçant, vous allez faire n’importe quoi dans la hâte et vous allez être déçu de vous-même.

Poser son corps            

Si vous vous reposez, votre corps prend le temps de se ressourcer. On le malmène en le nourrissant n’importe comment, on le force à prendre des positions inconfortables. Bref, on le torture autant qu’on le peut.

Le fait de se reposer met votre corps en position off. Vous le laissez tranquille un moment. Regardez les bébés, combien de temps dorment-ils ? 18 heures par jour ? En tout cas, ils dorment beaucoup.

Pourquoi ? Parce qu’ils sont au taquet en permanence, ils ne font qu’apprendre. Les informations sont tellement énormes qu’ils ont besoin de repos. Et, ils ont bien raison. Ils ne se surchargent pas avec des informations encore et encore.

Une fois qu’ils en ont assez, ils appuient sur pause. On devrait continuer à agir de cette manière. Ceci éviterait de se remplir le cerveau de trop d’informations inutiles qui n’ont pas le temps d’être digérées par celui-ci.

Et si vos pensées vous empêchent de dormir, voilà un article, j’espère pourra vous aider !

Être efficace       

Si vous êtes reposé, vous êtes efficace puisque vos batteries sont rechargées, vous avez l’esprit clair et donc vous êtes prêt à être efficace. Si vous travaillez en permanence sans repos, que se passe-t-il ? Une tâche vous prend bien plus de temps que prévu.

Vous êtes fatigué et moins concentré. Vous prenez donc beaucoup d’énergie rien que pour votre concentration. Essayez de résoudre un problème mathématique après une soirée bien arrosée, vous verrez le temps que cela vous prend (si vous trouvez la solution).

Tentez de résoudre ce même problème après votre petit-déjeuner, à votre avis que va-t-il se passer ? Vous trouverez rapidement la solution, vous serez même surpris par votre capacité à agir vite et correctement sans tenter de reprendre le fil que vous perdez.

C’est bon pour le moral

Se reposer est bon pour le moral. Comment vous sentez-vous quand vous avez passé une bonne nuit de sommeil ? En pleine forme ? Oui, moi aussi. Et comment vous sentez-vous après une bonne nuit d’insomnie ? Pas top.

Si vous avez passé une mauvaise nuit, on s’accorde à dire que votre journée ne sera pas la meilleure. Vous avez besoin de sommeil, mais impossible de le prendre. Alors vous vous traînez jusqu’à pouvoir vous reposer.

Quand vous êtes fatigué, reposez-vous au lieu de courir bêtement. Vous n’arriverez à rien, votre travail va vous prendre plus de temps que d’habitude et vous n’allez pas être efficace du tout. Souvent, il faut tout recommencer.

Prenez le temps de vous reposer, vous serez en meilleure forme après et prêt à tout affronter.   

Comment dire stop

  • Planifier
  • Respirer
  • Ne pas se surcharger
  • Vraie détente
  • Du temps à soi et du temps pour les autres

Planifier

La première étape est de se programmer des temps de repos. Vous allez définir des moments de repos dans votre journée et les respecter. Notez-les dans votre agenda, planifiez-vous 3 à 4 moments de vraies pauses.

Vous allez me dire : « ne vaut-il pas mieux écouter son corps ? » C’est sûr que ce serait l’idéal de se rendre compte qu’on a besoin de souffler et de faire une sieste quand on veut. Soyons réalistes, si vous faites une sieste au travail, vous devrez le justifier auprès du service RH.

Ce n’est pas toujours applicable voilà pourquoi je vous conseille de prévoir des moments de pause. Parfois, ce ne sera pas vraiment le bon moment pour vous, mais vous savez que vous pouvez compter sur ces temps pour souffler.   

Respirer

La deuxième étape est de respirer. En effet, les temps de repos sont faits pour vous détendre et pas pour vous énerver encore plus. Même si vous êtes en plein ménage et que vous avez bientôt fini, respirez un moment.

Inutile de courir. Ces moments sont faits pour être agréable pas pour regarder l’heure toutes les 2 minutes. Prendre une pause veut dire que vous respirez à fond. Vous sortez à l’extérieur, peu importe le temps qu’il fait.

Allez vous aérer le corps et l’esprit, prenez de l’air frais et profitez-en pour vous étirer. Remettez votre corps d’aplomb. Attention à ne pas foncer sur votre téléphone pour voir les dernières actualités de vos réseaux sociaux.

Le problème de rester sur un écran c’est votre cerveau travaille et que vous cliquez partout sans trop savoir pourquoi, le marketing est bien fait. Non, pas de téléphone, pas de tablette, pas d’écran.

Vous soufflez, vous vous étirez ou vous fermez les yeux et vous prenez conscience de votre corps. Pour une fois, vous allez l’écouter lui et personne d’autre. Un moment juste pour vous.

Bien sûr, à d’autres moments de pause, vous pouvez très bien discuter avec d’autres. À partir du moment où vous ne parlez pas de travail tout va bien. Même chose à la maison, les moments de détente peuvent se faire à plusieurs tant qu’on ne parle pas de nos obligations.

Ne pas se surcharger

La troisième étape est de ne pas se surcharger. C’est-à-dire que vous avez une journée et seulement deux mains. Ne soyez pas trop gourmand avec vos tâches quotidiennes. Que ce soit au travail ou à la maison, ne prévoyez que les choses qui peuvent être faites dans le temps imparti.

C’est une erreur que l’on commet régulièrement, on planifie ce qu’on aimerait faire et pas ce qui peut être fait. Soyez réaliste et notez ce qui va vraiment se passer. À la maison, fin de la journée, après 7 à 8 heures de travail intensif, pensez-vous vraiment nettoyer votre maison à fond, faire toute la vaisselle, nettoyer le linge et préparer à manger ?

Non, vous allez commander un repas parce que c’est pratique et que vous n’avez pas envie de faire la vaisselle. Le linge vous ferez les yeux pour ne pas voir et même chose pour la propreté. Vous êtes fatigué et pas du tout motivé pour quoi que ce soit.

Pourquoi ? Parce que vous avez prévu trop de choses. Si je vous disais : « ce soir, la seule chose à faire est de préparer une machine à laver »  Qu’est-ce que vous vous dites ? C’est déjà plus réalisable et pas trop ennuyeux. Vous savez qu’après vous pouvez vous détendre alors vous le ferez bien plus facilement que si c’est une petite tâche parmi des centaines d’autres.

Vraie détente

La quatrième étape est de se détendre. Pendant vos moments de pause et lorsque votre journée est pliée, détendez-vous. Ça ne veut pas dire passer votre soirée sur votre téléphone (on le fait tous) mais de vous reposer.

Posez-vous la question : Qu’est-ce que je pourrais faire sans téléphone ou tablette pour me détendre ?

Vous pouvez lire, dessiner, faire des mots croisés… Toutes les idées sont bonnes à prendre pourvu que cela vous fasse du bien. Bien sûr vous pouvez regarder vos réseaux sociaux, mais à petite dose, car cela fatigue très vite.

Pour ma part, je m’accorde quelques minutes pour les réseaux sociaux, mais jamais plusieurs heures sinon je suis épuisée et déprimée. Je préfère dessiner des mandalas, aller dehors boire un café ou encore lire un bon livre.    

Du temps à soi et du temps pour les autres

La dernière étape est de prendre du temps pour vous. Des moments en solitaire qui vous feront le plus grand bien. Vous êtes seul(e) et vous faites ce qui vous plaît. Personne ne vous arrête c’est votre temps à vous, votre moment de repos.

Bien sûr, je vous invite à prendre du temps avec vos proches. Très souvent, vos idées sont différentes. Ainsi lorsque vous êtes en leur présente, vos tracas se transforment en petits éléments gênants qui finiront pas disparaître. Soyez entouré de votre famille qui vous motive.       

Ma meilleure astuce

Je terminerai cet article par ma meilleure astuce qui est l’endroit idéal. Deux fois par an (quand cela est possible), je vais me ressourcer dans un endroit que j’affectionne. Un lieu idéal qui inspire au repos.

À partir du moment où j’y vais, je laisse tous mes soucis derrière moi. Ils ont interdiction de prendre un billet, ils restent là. Rien que le chemin de départ me motive et m’excite parce que je sais que je vais me détendre uniquement.

Plus rien ne me tracasse je sais que tout va bien se passer et que je reviendrai la tête vide. Je pars un week-end dans une ville que j’adore. N’ayant pas les moyens de grands trajets (financièrement) mon conjoint et moi avons décidé de recharger nos batteries deux fois par an, par des week-ends en amoureux.

Ce sont nos moments privilégiés. On établit un budget et arrive sur place, on profite du temps, des gens, du paysage. On a besoin de ce moment. En effet, adorant voyager, je me suis rendu compte que si je reste au même endroit trop longtemps, je dépéris.

Je me sens mal, je traîne et plus rien n’est possible. En m’octroyant ses petites vacances, je suis de nouveau motivée et pleine d’énergie.

Ce sont les choses simples qui nous font du bien : une balade dans la montagne ou le long de la plage, un bon repas dans un restaurant ou un pique-nique improvisé. Ayez des plaisirs simples et prenez le temps de les vivre.           

Conclusion

5 étapes, vous les avez toutes. À vous maintenant de les respecter et de les mettre en pratique dès aujourd’hui, ne traînez pas. Ne restez pas dans une situation inconfortable ou dans une humeur morose.

Prenez le temps du repos pour vous relancer.

Florence Pauly  

Leave a Reply

Your email address will not be published.