En suivant notre société, notre éducation ou encore le monde qui nous entoure, on se crée notre propre vérité. On observe, on comprend et on agit en cohérence avec nos apprentissages. Certaines choses nous paraissent totalement impossibles à réaliser.

Voilà pourquoi en les pensant, nous avons un signal d’alerte qui nous empêche de faire cette chose. Par exemple, si je vous dis que je vais voler dans les airs. Vous allez imaginer une personne voler avec des ailes. Cette image va déboucher sur un non-sens.

Vous allez me dire : « tu ne peux pas ». Votre cerveau vous a dit non. Cette idée ne peut voir le jour parce qu’elle n’est pas réalisable selon vos critères. Même si j’essayais de vous convaincre, avec les meilleurs arguments, votre cerveau resterait convaincu que c’est impossible.     

La canette

Il ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait. Voilà ce que je me suis dit en voyant cette exposition. Par hasard, un dimanche soir, je suis entraînée par un groupe d’amis qui me dit aller voir une exposition photo.

La personne exposant commence par une explication du procédé. En effet, il ne s’est pas contenté d’utiliser un appareil photo classique comme beaucoup. Normalement, le photographe n’explique pas l’appareil qu’il utilise.

Il expliquerait comment il a pris la photo, quelques informations sur le focus, l’objectif, mais pas sur l’appareil en lui-même. Ici, il n’a pas utilisé d’appareil photo. Curieux me direz-vous. Comment faire des photos sans appareil photo ?


Ils ne savaient que c’était impossible alors ils l’ont fait     

Mark Twain


Il a utilisé une canette. Une simple boisson pour prendre des photos. Mais comment ? J’ai eu la chance d’avoir l’explication que je résumerai en quelques mots pour garder le mystère : une tête d’épingle et du papier photo.

Véridique, il part à l’aventure avec ses canettes et prend des photos. Qui aurait pu penser à ça ? Est-ce que vous vous êtes dit un jour : « tiens, je prendrai bien une photo avec une canette ? » Eh bien, lui, non seulement s’est posé la question, mais en plus l’a testé, amélioré et même exposé.

Ce que je veux vous faire comprendre par cette histoire véridique, c’est qu’à partir du moment où votre vérité se transforme, tout est possible.     

Pourquoi croire à l’impossible

  • Se créer des opportunités
  • Changer de vérité
  • Réaliser ses rêves
  • Innover
  • Évoluer

Se créer des opportunités

Croire à l’impossible va de pair avec le fait de se créer des opportunités. En effet, si tout devient possible à vos yeux, tout devient accessible et sans le savoir, vous allez vous créer des opportunités impensables.

Par exemple, si je vois Elon Musk comme un génie et que je me vois comme un être qui a juste la chance de survivre, je ne pensais jamais à le rencontrer et avoir une discussion sérieuse avec lui. Par contre, si je le vois comme un scientifique ce que je suis aussi, je peux le conseiller et lui donner mon avis sans rougir.

Il est important de croire à l’impossible pour changer de vie, en tout cas pour l’améliorer. Ceci vous pousse à aller de l’avant et à tester, innover, créer… Bref, vous créer de belles opportunités que vous n’auriez pas cru possibles précédemment.

Changer de vérité      

Pourquoi croire à l’impossible ? Pour changer de vérité ! Si je change de perspective, je vois le champ des possibles. Mon monde ne s’arrête pas au bout de la route, mais il continue. Si je change de vérité alors tout est possible.

Je peux m’autoriser des choses, je peux penser comme bon me semble. Il suffit de changer son état d’esprit. Pensez-y, si tout ce que vous entreprenez réussit et que vous avez l’argent nécessaire, que feriez-vous ?

D’un coup, tout devient possible parce que vos problèmes principaux disparaissent. C’est bien ce qui nous bloque généralement : l’argent, le temps, la peur de l’échec. Mais si on supprime les blocages, on s’autorise à imaginer voire même réaliser !

Réaliser ses rêves       

Si je change d’état d’esprit, je peux rêver et je peux faire. Ses rêves que j’ai dans la tête depuis tout petit deviennent réels. Combien se disent : « ce ne sont que des pensées, elles ne pourront jamais devenir réelles »!

Voici le pire blocage qui soit. Je supprime mes rêves parce qu’ils ne conviennent pas à mon monde. Selon ma vérité, c’est impossible à réaliser. Donc, je ne tente même pas. On a tous laissé tomber des rêves parce qu’on les croyait irréalisables.

Je sais aujourd’hui que nous sommes les seules personnes à nous bloquer. La seule chose qui vous empêche d’agir c’est vous. À partir du moment où vous avez compris ça, tout s’éclaire et tout devient possible.

Innover

Croire à l’impossible permet d’innover. Si vous faites tout ce qui est déjà possible, quel est l’intérêt ? Où est l’aventure ? Il n’y en a pas ! C’est bien le problème. Si vous restez dans le monde des possibles, vous ne créez rien.

Pourquoi seriez-vous fier de vous puisque vous n’accomplissez rien ? En partant à l’aventure, vous testez, vous innovez. Vous découvrez de nouveaux horizons. Que ça marche ou pas, vous avez le mérite d’innover.   

Évoluer

Pourquoi croire à l’impossible ? Pour évoluer. Partir pour l’inconnu nécessite de se confronter à ses peurs et à ses blocages. On ose faire un pas dans le noir. On tâtonne, on expérimente. Ceci conduit toujours au même résultat : l’apprentissage.

Vous apprenez et vous tirez des leçons de ceux-ci. Partons du principe que vous ne commentez pas d’erreurs, mais vous ne faites qu’apprendre, n’est-ce pas une vie plus intéressante que celle que vous vivez actuellement ?

J’ai peur alors je n’y vais pas   

La piscine

Un petit garçon se tient debout devant un grand bassin. Ils voient tous ses amis dans l’eau. Ils s’amusent, se jettent de l’eau, ils nagent… Il n’a qu’une envie : les rejoindre. Malheureusement, il ne le fait pas. Il reste statique hors de l’eau.

Sa mère vient le voir et lui dit :

  • Va donc dans l’eau, tu vas t’amuser !
  • Non, c’est trop froid
  • Une fois dedans elle est bonne. Saute dedans tu vas voir
  • Non, je n’ai pas le bon maillot de bain, j’irai une autre fois
  • J’ai pris un autre maillot, tu veux te changer ?
  • Non, je n’ai pas mon masque de plongée et l’eau pique les yeux

Cette mère désemparée n’a pas d’autre choix. Elle pousse son petit garçon dans l’eau. Qu’est-ce qui se passe ? Surpris, le petit garçon remonte à la surface et peste sur sa mère. Pendant ce temps, ses amis arrivent et le félicitent pour son saut spectaculaire.

Refais-le ! Refais-le ! Lui disent-ils. Évidemment, vous comprendrez que le petit garçon a finit par jouer, s’amuser et à ne plus vouloir sortir de l’eau.

Ça vous rappelle quelque chose ? On a tous de très bonnes excuses pour ne pas oser. Il nous manque une chose, on n’a oublié de, on n’a pas le temps…

Comment changer de vérité

  • Changer d’état d’esprit
  • Utiliser la pensée inversée
  • S’entourer
  • Changer de perspective

Changer d’état d’esprit

La première étape est de changer de mindset. C’est-à-dire que vous n’allez plus vous limiter à vos croyances actuelles, mais vous allez les modifier. Pour devenir plus positif, il faut vous convaincre que vous avez des pouvoirs.

Toutes vos aptitudes et vos compétences sont des super pouvoirs. Vous êtes un super héros ! En étant convaincu de cette vérité, vous allez voir le monde autrement. Non plus comme si vous étiez un petit être incapable de changer quoi que ce soit parce qu’il vous manque telle connaissance ou telle force, mais comme si vous étiez le maître du jeu.

Imaginez que vous êtes dans la rue et que vous demandez une pièce à quelqu’un pour manger. Mettez-vous dans la peau du personnage. Vous avez faim et soif et vous avez froid. Avouons-le, votre confiance en vous est au plus bas.

Maintenant, imaginez que vous êtes directeur de 6 entreprises, vous êtes milliardaire. Comment vous sentez-vous ? Puissant, fort et confiant. Tout commence par là, se sentir bien. Pour cela, vous allez commencer par vous redresser.

Ne laissez pas votre colonne vertébrale se voûter. Redressez-vous. Dites-vous que vous êtes puissant et que tout vous réussit. Souriez et dites-vous qu’à partir d’aujourd’hui c’est vous le maître du jeu.

Ce n’est pas la destinée ou une force surhumaine qui décide, mais vous. C’est vous qui choisissez votre vie. C’est donc vous qui choisissez de réussir ou d’échouer. Ce n’est ni la faute des autres ni des forces au-dessus de vous. C’est vous qui décidez.

Utiliser la pensée inversée      

La deuxième étape est d’utiliser la pensée inversée. Elle est facile à utiliser surtout au début du changement. Le concept est très simple : vous voulez une réponse à votre question ? Inversez le sens de votre demande.

Par exemple, au lieu de dire « comment puis-je réussir mon examen ? » vous allez dire « comment puis-je rater mon examen ? » Les réponses seront bien plus rapides. Vous allez trouver une multitude de réponses et il n’y aura plus qu’à les inverser.

Ma réponse : en ne relisant pas mes notes, je le rate. J’inverse : en relisant mes notes, je réussis. Testez-le et vous verrez que votre problème ne sera plus insoluble.

S’entourer

L’une des clefs pour changer de vérité est de correctement s’entourer. Si vous êtes entouré de personnes dépressives allez-vous voir la vie en rose ? Non bien sûr. Il est donc important de soigner vos relations.

Qui vous motive ? Vous sentez-vous en pleine forme avec vos proches ? Si oui, gardez-les près de vous sinon éloignez-les. Vos proches doivent vous aider et non vous descendre. Parfois, une seule phrase suffit à vous remonter le moral.

Changer de perspective

Si je change d’angle de vue, mon problème n’en est plus un. En effet, si vous regardez une montagne vue d’en bas, elle vous paraît infranchissable. Par contre, si vous la regardez d’en haut, elle devient un tout petit obstacle.

C’est la quatrième étape : changer de perspective. Pour cela, je vous invite à prendre du recul. Et si votre problème était celui de votre voisin : que lui diriez-vous ? Comment le prendriez-vous ? Détachez-vous le plus possible.

Ainsi ce ne sont plus vos émotions qui gèrent, mais votre capacité d’analyse et de réflexion. Vous ne laissez plus le stress gérer, mais vous êtes serein à prendre une décision. Quand bien même la décision serait mauvaise, vous sauriez comment réagir.

Ma meilleure astuce

Votre réveil doit être motivant. Utilisez un rituel matinal. Chaque matin doit vous faire vous sentir en pleine forme et prêt à passer une bonne journée. Il s’agit d’un rituel à mettre en place. Que ce soit une séance de yoga, quelques exercices de gym ou un bon petit-déjeuner, tout votre rituel doit conduire à un réveil en douceur et motivant.

Évidemment, cela prend du temps avant de trouver un super rituel. Pour ma part, je le construis et l’améliore encore. Le début est toujours le même, je ne pose pas le pied au sol tant que mon état d’esprit n’est pas optimal.

C’est-à-dire que je commence par la visualisation. Je vois le projet que j’ai en tête. Sa finalité, j’entre dans la peau du personnage. Je ne pense pas à tous mes problèmes. Je sais que je les gérerai en temps et en heure, mais ça ne doit pas être ma première pensée.

Si en me réveillant, je vois toutes mes obligations et mes problèmes, je me lève stressée avec un joli mal de crâne et surtout un gros manque de motivation. Alors que si je me vois réussir, je suis motivée.

Conclusion

Vous avez toutes les étapes pour changer votre vérité. Ne soyez pas celui qui prend des photos avec un simple appareil, mais innovez jusqu’à créer un outil révolutionnaire. Ne soyez pas celui qui a peur de plonger dans la piscine, soyez celui qui fonce en courant dans l’eau.

Changez votre monde pour qu’il vous corresponde.

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.