Vous ne trouvez pas la solution à un problème ? Ça fait des heures, voire même des jours que vous tournez et retournez l’équation dans votre tête sans avoir décodé votre énigme ? Avez-vous vraiment vu le problème sous tous ses aspects ?

Et si la réponse n’était pas dans la recherche de solution mais dans la recherche de l’erreur ? Essayez donc la pensée inverse !

La pensée inverse est une technique généralement utilisée en brainstorming. Néanmoins, vous pouvez tout à fait l’appliquer dans la vie quotidienne afin de répondre à tout type de questions que vous laissez jusqu’à présent sans réponse.

Son objectif est de vous faire changer de point de vue, modifier votre angle de vision pour avoir une nouvelle perspective et apporter de nouveaux éléments. Cela vous permettra de prendre du recul afin de ré-organiser votre réflexion quand vous vous sentez un peu perdu. Les solutions vous sembleront alors plus claires et faciles à trouver.

Ce que vous apporte la pensée inverse

  • La pensée inverse vous donne un nouveau point de vue
  • Vous aurez moins de mal à donner des réponses

Comme son nom l’indique, la pensée inverse est le fait d’inverser votre pensée.

Par exemple, si je me pose la question « comment pourrais-je être plus proche de mon conjoint ? » mais qu’aucune réponse ne me vient à l’esprit, je vais modifier ma question en « comment pourrais-je être moins proche de mon conjoint ? ».

Le but étant que vous arriviez à apporter des réponses. Dans ce cas, elles seront négatives et c’est normal. Il faudra alors inverser le résultat afin de répondre à la question initiale.

Gardons cette question en exemple et voyons quelles réponses peuvent être apportées :

Pour être moins proche de mon conjoint, je peux l’éviter dans la soirée en regardant un film seule, je peux rejoindre des amis au moment où il est à la maison, je peux préparer un repas long qui me tiendra occupée pendant quelques heures, je peux sortir seule, je peux aller dormir plus tôt, je peux le critiquer, je peux ne pas le soutenir dans ses entreprises, etc.

Quel est l’intérêt de répondre à cette question ? D’avoir un maximum d’idées pour pouvoir piocher dedans et les transformer en une réponse positive. Dans le tableau ci-dessous vous retrouvez donc à gauche les réponses que l’on va donner grâce à la pensée inverse, puis, à droite, les solutions que nous avons pu trouver pour résoudre notre problème initial.

-Comment envenimer la situation -Comment atteindre mon objectif
-Ne pas soutenir mon conjoint dans ses projets -Je peux le soutenir plus encore dans ses projets
-Faire des activités seule sans l’inviter à me rejoindre -Partager des activités et des moments à deux

Comment mettre en place ce processus de pensée

  • Trouvez votre thème
  • Décomposez votre question
  • Définissez le résultat souhaité
  • Cherchez comment obtenir un échec
  • Inversez votre réponse et vous aurez la solution
  • Soyez honnête avec vous même

L’intérêt de cette méthode est de pouvoir répondre à des questions auxquelles on n’arrive pas à trouver de réponses. Elle permet de pouvoir avancer et savoir ce qu’on veut réellement.

Prenez la question « qu’est-ce que je veux faire dans ma vie ? », celle-ci est probablement la plus difficile car elle est large et donc peu précise. Généralement, quand on se pose cette interrogation, on ne sait pas quoi dire, on finit par se sentir déboussolé et par répondre « je ne sais pas ». Par contre vous trouverez facilement ce que vous ne voulez pas faire de votre vie.

Encore une fois, à gauche nous inscrivons toutes les solutions pour ne pas atteindre notre objectif et à droite les transforme en des réponses à notre question.

-Comment rater ma vie -Ce que je veux faire
-Ne jamais bouger, rester toujours exactement au même endroit -Déménager, vivre au soleil, voyager
-Rester salarié dans une boite qui me déprime et me paye une misère pour un boulot que je n’aime plus -Changer d’entreprise, de métier, construire ma propre entreprise, me créer d’autres sources de revenus

Je vous invite à faire vous aussi ce genre de petits tableaux. Ça vous aidera à classer vos idées et à lister rapidement des solutions utiles.

Ne pas trouver de réponse à une question et la laisser en suspens c’est rester dans l’inconnu et le flou. Si vous restez dans le flou vous n’aurez jamais de cap défini, jamais de direction à suivre. Dans ces conditions, évidemment vous ne pourrez pas avancer !

Comment voulez vous découvrir ce que vous êtes capable de réaliser ? Comment mettre en place les projets qui vous tiennent à cœur alors que vous naviguez en plein brouillard ?

Si vous connaissez votre destination et mettez en place un plan d’action alors peu importe la longueur du trajet. Vous savez où vous allez et vous allez dans la bonne direction.

Les questions généralistes ne sont pas vos alliées.

Pour faciliter la recherche de solutions lorsque la question est aussi large mieux vaut la diviser en plusieurs thèmes. Avec plusieurs petits thèmes précis, vous trouverez des solutions ciblées et précises. Une fois les réponses de tous les thèmes mises bout à bout vous aurez la réponse à votre grande question initiale.

Par exemple : “Suis-je satisfait de ma vie” est une question trop vague. Pour trouver des réponses vous devez cibler chaque aspects. Que ce soit votre habitat, vos relations amoureuses, professionnelles, familiales, votre emploi, votre voiture, etc, etc.

Une question précise attend une réponse précise.

Concentrez vous sur votre première question et allez au bout de votre réflexion. Ne vous contentez pas de survoler le sujet, examinez le en profondeur. Plus vous serez précis plus vos véritables objectifs et désirs vous paraîtront clairs.

Maintenant que vous avez un thème et une question, inversez votre pensée : que feriez-vous pour empirer votre cas ? Par exemple, si je prends le thème de l’alimentation, que ferais-je pour l’empirer ?

Boire des sodas toute la journée à la place de l’eau pure, manger des fast-foods à tous les repas, cuisiner exclusivement au beurre, manger des chips le soir au coucher, manger une glace par jour,…

Vous verrez que les idées vont aller bon train dans ce sens. C’est plus facile de trouver comment ne pas faire quelque chose que de développer le moyen pour le mettre en place.

Pensez-y, combien de fois avez-vous trouvez des excuses (bidons) pour éviter un rendez-vous ennuyeux ? A-t-il été difficile de trouver des excuses ? Je ne parle pas de la sensation d’éviter ce rendez-vous ou de vos sentiments. Mais, simplement, de votre facilité à trouver une réponse.

Notez toutes vos réponses, toutes vos idées pour empirer votre situation. Quand vous aurez tout noté, reprenez vos réponses et transformez-les en solutions concrètes.

Un conseil : soyez honnête avec vous-même, ne vous mentez pas, répondez simplement même si la réponse ne vous satisfait pas car elle n’est pas “facile”, vous devez l’accepter.

Lorsque vous utilisez la pensée inverse c’est d’une part que vous n’avez pas trouvé de réponse auparavant mais surtout que la question est suffisamment importante pour que vous lui accordiez ce degré d’attention.

Étude de cas

je vais vous donner l’exemple d’un commerçant vendeur d’instruments de musique que j’ai connu dont la problématique était la suivante : “Comment gagner plus d’argent ?”

Son commerce était bien situé, dans un quartier actif. Ses produits étaient novateurs et d’une qualité générale supérieure à ce qu’on trouvait dans la ville. Il avait cependant un problème, il ne dégageait que très peu d’argent et ne se pouvait se payer que 400 à 500€ de salaire mensuels.

Ses prix de vente étant déjà assez élevés il ne pouvait pas chercher à gagner plus en augmentant ses tarifs. La concurrence d’internet ayant fait des ravages dans cette industrie, il ne pouvait pas se permettre le moindre écart de prix.

Faisons donc un petit tableau pour trouver nos solutions.

-Comment couler mon commerce -Comment gagner plus d’argent
-Vendre de mauvais produits -Rester sur une gamme de qualité
-Faire payer plus cher mes clients qui partiront alors vers la concurrence -Rester cohérent sur mes tarifs afin de fidéliser ma clientèle.
-Ne pas respecter les horaires d’ouverture. -Ouvrir aux horaires affichés.

En trois questions on pouvait trouver ce qui n’allait pas dans son commerce. Il avait une gamme de qualité et des prix cohérents MAIS il avait un gros problème, il ne respectait absolument pas ses horaires et jours d’ouverture. Les clients qui le connaissaient déjà se lassaient de trouver porte close deux jours sur trois et les nouveaux clients potentiels passaient devant le commerce sans même savoir qu’il existait puisque les grilles étaient fermées lorsqu’ils passaient devant.

Il ne reste plus au commerçant qu’à être honnête avec lui même et prendre les mesures qui s’imposent.

Une fois que l’on a été honnête avec soi même et qu’on trouve la solution adaptée, il est temps de la mettre en place. Aucune excuse ne peut venir se mettre sur votre chemin car vous avez fait la démarche d’analyser en profondeur votre problème et vous savez que la solution est bonne.

Conclusion

J’espère que la pensée inverse vous sera aussi utile qu’elle l’a été pour moi en de nombreuses occasion.

Cette méthode peut être appliquée pour tout. Que ce soit une question du quotidien à laquelle vous n’arrivez pas à répondre, un brainstorming dans le cadre de votre travail, jusqu’à la définitions de vos aspirations profondes !

Maintenant que vous avez une nouvelle technique pour donner des réponses le plus difficile, et le plus important, sera de trouver les bonnes questions !

 

Florence Pauly

Leave a Reply

Your email address will not be published.