Lorsque l’on souhaite changer ses habitudes, essayer quelque chose de nouveau, se lancer dans une nouvelle activité ou tout simplement nourrir son esprit par passion on passe obligatoirement par une phase d’apprentissage. Cette phase d’apprentissage va vous apporter les connaissances et l’assurance nécessaires pour réaliser votre objectif

On a cependant tous remarqué qu’apprendre quelque chose de nouveau, même si on est passionné par le sujet, peut parfois se révéler une véritable torture. Les informations se confondent, notre mémoire nous joue des tours, nous manquons de concentration et avons du mal à restituer nos connaissances clairement afin de devenir à notre tour une source d’apprentissage pour une tierce personne

J’ai très souvent entendu -et vous avez dû l’entendre aussi- que nos capacités d’apprentissage décroissent avec le temps et que plus nous vieillissons, moins nous sommes capables d’apprendre. Pire même, certains affirment que passé un certain cap, nous ne serions même plus capables de créer, mais seulement à remodeler et reformuler des concepts que nous avons développés ou appris dans le passé

Face à ces postulats, on peut facilement se sentir découragé et abandonner l’idée même d’apprentissage avant d’avoir tenté quoi que ce soit. Ce type d’affirmations ne serait-elles pas des croyances limitantes que certains prennent pour des réalités universelles, et qui, par la propagation de leur idée, faussent l’esprit de gens qui auraient, eux, très bien pu apprendre et concevoir des choses extraordinaires même après “l’âge limite”?

Pourquoi vous devez vous y remettre

  • Plus vous passez de temps sans apprendre, plus ça sera dur de s’y remettre
  • Vous voulez développer votre expertise sur un sujet
  • Vous gagnerez confiance en vous
  • Grâce à de nouvelles connaissances, vous vivrez de nouvelles expériences
  • Vous ne savez pas ce que vous ne savez pas

Lorsque nous sommes scolarisés, nous sommes en pleine capacité d’apprentissage. Pour nous y aider, nous avons deux avantages. Nous sommes jeunes et malléables. Nous avons passé notre vie à apprendre. De notre naissance à notre sortie de scolarité, nous n’avons fait qu’emmagasiner de la connaissance à longueur de journée

Lorsque nous entrons dans la vie active, nous mettons fin à la plus grosse partie de notre activité d’apprentissage pour passer à l’action. Nous laissons donc de côté l’activité qui nous a occupés toute notre vie pour en découvrir une autre, qui même si elle requiert elle aussi un apprentissage, s’apparente par la suite en quasi exclusivité à la mise en pratique de processus pré-mâchés

En vous cloisonnant dans cette nouvelle routine, comme un sportif qui préfère rester sur son canapé plutôt que d’aller courir, vous perdez vos capacités extraordinaires d’apprentissage. Rassurez-vous, nous allons voir ensemble comment les retrouver

Vous remettre en position d’apprentissage c’est aussi développer votre expertise sur un sujet spécifique. Devenir une référence sur le sujet, que ce soit auprès de vos proches ou même de la communauté qui gravite autour de ce sujet

Avec l’expertise viendra la confiance en vous. Lorsque vous devenez un référent sur quelque chose, vous allez commencer à transmettre vos connaissances et à recevoir des feedbacks, des réactions. Lorsque ces réactions sont bonnes, que ce que vous offrez est accueilli avec intérêt, alors vous vous sentirez grandit et confiant en vous, en votre cerveau et en votre capacité de faire plus encore


Apprendre sans réfléchir est vain. Réfléchir sans apprendre est dangereux.

Confucius

Vous vivrez aussi de nouvelles expériences, sortirez de votre routine. Par exemple, un passionné d’horlogerie peut se rendre à l’événement de sortie d’une montre de grande marque et rencontrer d’autres passionnés et acteurs du secteur. Un passionné de jardinage pourra aller visiter les serres ou jardins d’autres jardiniers qui partageront encore de la connaissance

Je suis stupéfait par le nombre de choses que les gens connaissent, de leur expertise sur certains sujets sans même qu’ils ne s’en aperçoivent. Par exemple, pas mal d’hommes connaissent tous les joueurs de leur équipe de football préférée, peuvent retracer l’historique de l’entraîneur, connaissent les chants de supporters par cœur… Mais à côté de ça, ils me disent qu’apprendre “c’est fatigant”

Si vous apprenez dans des domaines qui vous plaisent, ça ne sera pas fatigant, au contraire, ce sera stimulant et vivifiant. Alors, foncez. Vous n’avez aucune idée de ce que vous allez découvrir en vous mettant en mode apprentissage. Il se peut bien que les choses que vous ne savez pas deviennent vos plus passionnantes expériences.

Les étapes pour apprendre efficacement

  • Instaurez des routines d’apprentissage
  • Achetez des livres sur les sujets qui vous parlent
  • Faites des résumés de vos lectures
  • Rencontrez d’autres passionnés et partagez vos connaissances
  • Entretenez votre savoir

Instaurez des routines d’apprentissage

Je ne dirais pas qu’il est facile d’apprendre des choses nouvelles, hors de nos champs de compétences habituelles lorsque ça fait dix ans qu’on a quitté les études. Par contre, vous pouvez tout à fait faire en sorte que votre cerveau repasse en mode “apprentissage”. Le même mode qu’il utilisait quand vous étiez à l’école et qui vous permettait d’emmagasiner des quantités astronomiques de connaissances

Pour cela il va falloir instaurer des routines, des habitudes. Vous allez devoir réapprendre à apprendre. Ne vous en faites pas ça ne sera pas très long. Vous allez devoir habituer votre esprit à se concentrer sur un sujet précis et en dégager de la connaissance

Pour ça vous allez pouvoir suivre un cours, écouter une conférence, lire un article et bien d’autres choses encore. Cependant tout ceci ne suffit pas à emmagasiner de la connaissance

Que vous ayez suivi un cours, lut un livre ou toute autre chose, ce qui s’est passé c’est qu’on vous a donné de l’information. Cette information, vous pouvez en faire deux choses distinctes :

  • L’entendre et passer à la suivante. Dans ce cas là vous n’aurez rien appris sur le long terme ou très peu.
  • La repenser et la mettre en application afin de l’ancrer profondément dans votre mémoire. Dans ce cas là vous aurez acquis de la connaissance qui vous servira potentiellement toute votre vie si vous l’entretenez un minimum.

Vous le comprenez, si vous ne faites que survoler l’information sans vraiment la faire pénétrer dans votre mémoire, elle ne restera pas ancrée et vous ne pourrez pas l’utiliser. Dans quelques lignes nous verrons ensemble comment capturer l’information en vous.

Achetez des livres sur les sujets qui vous parlent

Les livres sont la source de connaissance la plus complète et la plus économique à votre disposition, n’en déplaise à Internet. Si vous avez un doute, allez jeter un œil à l’article consacré à la lecture sur le blog

Vous devez faire en sorte que votre cerveau imprime ce qui passe devant vos yeux ou par vos oreilles. Pour ce faire, mettez ou remettez-vous à lire. Si vous ne voulez pas investir dans des livres, vous pouvez vous offrir une liseuse, ou encore des audiobooks. Ce sont des alternatives qui peuvent s’avérer très pratiques. Une liseuse vous permettra de voyager avec votre bibliothèque, un audiobook de vous faire lire un livre pendant que vous conduisez ou cuisinez par exemple

La lecture et les audiobooks sont une première étape qui va vous permettre de faire travailler votre mémoire. En l’habituant à fonctionner un peu chaque jour, elle gagnera en efficacité. Les résultats seront plus rapides que vous ne l’imaginez, alors lancez-vous

Si vous refusez catégoriquement d’ouvrir un livre, il existe bien sûr des vidéos, des forums, des formations qui vous permettront d’apprendre sur le sujet. Gardez en tête cependant, comme je l’ai mentionné dans l’article sur la lecture, certaines informations sont parfois uniquement accessibles par un livre. Internet n’est pas infaillible.

Faites des résumés de vos lectures et capturez l’information

Vous vous rappelez des fiches de lecture ? Celles que l’on faisait à l’école et qui pourrissaient nos week-ends ? Et bien, figurez vous que c’est un moyen génial pour ancrer en mémoire ce que vous avez absorbé

Prenez un bloc-notes, un crayon ou un stylo qui vous plaît et avec lequel vous avez plaisir à écrire. Notez à la fin de chaque séance de lecture les idées principales que vous voulez garder en tête. Vous n’avez pas besoin de résumer chaque page, juste les idées maîtresses. En relisant ces quelques notes, des mois plus tard, votre cerveau vous renverra l’information associée.

Conservez ces notes précieusement, vous pourrez les réutiliser pendant des décennies !

Rencontrez d’autres passionnés et partagez vos connaissances

Rencontrer d’autres passionnés via des forums de discussion, des séminaires, ou encore des expositions va vous permettre de booster votre motivation. En partageant vos connaissances avec des personnes qui sont compétentes sur le même domaine vous partagerez des moments d’échange intenses et très instructif

Vous pouvez aussi partager vos connaissances avec vos proches, vos amis, vos collègues. Même s’ils ne connaissent rien au sujet. Si vous offrez un savoir qui vous passionne, vous serez enthousiasmant dans votre façon d’en parler. Vos interlocuteurs vous écouteront attentivement

Transmettre son savoir et voir que ça plaît à quelqu’un flatte notre ego. Avouons-le, de temps en temps, ça fait quand même du bien. De plus il y a fort à parier que vos discutions avec cette personne seront désormais plus intéressantes que de simples commentaires sur la météo. Vous aurez un nouveau sujet à aborder ensemble.

Entretenez votre savoir

Apprendre c’est super, conserver ce qu’on a appris c’est encore mieux. Si vous n’utilisez pas vos connaissances régulièrement, votre cerveau va peu à peu les classer dans les “choses à mettre de côté”. Au bout de quelque temps, ça peut être des mois ou des années, vous vous demanderez “Tiens comment c’était ça déjà ?”. Mais il sera trop tard. L’information aura été enfouie sous une montagne de souvenirs et sera devenue inexploitable

Pour éviter ça, comme à l’école, révisez. Replongez-vous à intervalles réguliers dans le sujet afin de vous remémorer tout ce que vous avez appris. Vous aurez peut-être la chance, après quelques révisions, de constater que certaines connaissances sont si bien implantées en vous qu’elles vous sembleront inaltérables.

N’arrêtez jamais d’apprendre

  • Apprenez tout le temps et sur tous les sujets qui vous intéressent
  • L’apprentissage est une gymnastique, gardez le rythme
  • Le savoir est votre plus grande richesse

Une fois la mémoire en marche, n’arrêtez jamais d’apprendre. Apprenez tout ce qui vous paraît intéressant. Même si, au final, le sujet vous déplait et que vous le laissez tomber, commencez à apprendre des choses

Vous aimez les jolies montres ? Lisez quelques bouquins sur l’horlogerie, allez sur des forums. Vous apprendrez énormément en lisant des forums de passionnés.

Un fait historique vous intéresse ? Apprenez en détail ce qui s’est passé.

Vous aimez les voitures allemandes ? Intéressez-vous à leur histoire depuis la création des marques que vous appréciez particulièrement. Vous êtes intéressé par la permaculture ? Intégrez des groupes de discussion, visitez un potager.

Garder votre cerveau en capacité d’apprendre le plus facilement, avec le plus de fluidité possible des choses nouvelles, des concepts inédits. Si vous arrivez à faire ça, le monde vous appartient. Vous vous sentirez mieux dans vos rapports aux autres. Vous n’hésiterez plus à donner votre avis même sur des sujets ardus, assumerez vos opinions et saurez contre-argumenter quand c’est nécessaire

La connaissance est la clef de toute réussite. On n’achève rien, on ne produit rien, sans elle. C’est un investissement que vous faites en vous-même et qui vous rapportera sur le long terme quoi qu’il arrive.

La connaissance peut vous permettre de devenir expert sur un sujet qui vous tient à cœur. Réaliser des projets que vous pensiez impossibles ou hors de votre portée

Votre plus grande richesse n’est ni votre compte en banque, ni votre maison, ni votre voiture. C’est votre connaissance et ce que vous en faites. Comme toute richesse, prenez-en soin et faites-la prospérer si vous ne voulez pas la voir s’épuiser avec le temps. Apprendre et partager voilà ce qui vous ouvrira les portes d’une vie nouvelle.

Conclusion

Je vous ai cité quelques moyens de développer votre capacité d’apprentissage. La lecture ou les séminaires et conférences, les formations, les documentaires, les discussions avec des passionnés, les expositions… Bien sûr il en existe des centaines d’autres. Je suis certain que vous trouverez la formule qui vous convient le mieux

Quel que soit le véhicule que vous choisissez pour apprendre, utilisez-le aussi souvent que possible. N’oubliez pas que, comme un muscle, la mémoire et la capacité d’apprentissage ne restent parfaitement disponibles que si vous en prenez soin et les utilisez souvent

Si vous stoppez soudainement votre pratique, il y a fort à parier que vous devrez recommencer votre gymnastique cérébrale pour retrouver votre capacité. Mais qu’en plus vous aurez perdu certaines informations que vous aviez ancrées en vous par le passé

Alors, qu’allez-vous apprendre aujourd’hui ?

Samuel Longin

Leave a Reply

Your email address will not be published.