La fin d’année approche et comme toujours, le bal des bonnes résolutions commence. La plupart d’entre-nous en prenons tous les ans, combien sommes-nous à les respecter ? Combien de résolutions ne tiennent que quelques semaines, voire parfois quelques heures ?! Et si on arrêtait le massacre et qu’on voyait ensemble comment respecter vos bonnes résolutions ?

C’est parti !

La logique et l’émotionnel

La première raison pour laquelle on ne respecte généralement pas une résolution, c’est parce qu’on se l’impose de façon autoritaire sur un raisonnement logique.

Voilà comment je n’ai jamais tenu l’une de mes résolutions :

Pendant près de 10 ans, ma résolution était d’arrêter de fumer. À minuit, je fumais donc ma soi-disant dernière cigarette puis j’en fumais une dernière, puis une dernière… Oh et puis après tout ça ne commence vraiment que demain matin non ?

L’échec absolu…

Il me semble que mon record devait être d’un peu moins de 36 h sans fumer après cette résolution. Pourquoi ? Parce que l’argumentaire qui s’est déroulé dans ma tête et qui a conduit à cette résolution n’était basé que sur la logique !

« C’est mieux pour ma santé, je pourrais mettre plus d’argent de côté, mon appart ne sentira plus le comptoir de tripot des années 50… »

Bref, plein d’arguments tout à fait vrais, mais absolument pas puissants pour le mental. Si je ne passe que par des arguments logiques, je n’ai aucune chance de convaincre mon cerveau que cette fois, il n’y a aucun retour en arrière possible.

Pour ça, il va falloir que je m’auto-influence en quelque sorte, en me projetant dans l’émotionnel.

Par exemple, si j’arrêtais de fumer, je pourrais courir plus vite, faire plus de sport. En me disant ça, je peux commencer à m’imaginer faire plus de sport, me sentir bien dans mon corps, me trouver plus attirant, avoir plus de charme. Est-ce que je pourrais fumer dans cette projection ? Bien sûr que non !

Je me projette dans le futur qui correspond à ma prise de résolution. Si cette projection me séduit et que j’y trouve de nombreux avantages émotionnels, j’aurais beaucoup, beaucoup plus de chance de respecter ma résolution.

La projection fait partie de l’arsenal de vente et d’influence, en ça, c’est une arme redoutable. Apprenez à l’utiliser pour votre propre bien et vous serez choqué de voir à quel point elle est efficace !

Les résolutions imprécises ne donnent pas de résultat

Cette année, je vais me mettre au sport… Je vais améliorer ci, essayer de faire ça… Les réveillons de Nouvel An ressemblent souvent à une énorme foire à l’imprécision et au doute.

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, vous devez engager l’émotionnel dans la balance. Et l’émotionnel ce n’est pas le hasard, ce n’est pas le flou. Vous ne pouvez pas tirer de réaction émotionnelle par des images lointaines et vagues. Il faut impérativement être précis.

Vous voulez vous mettre au sport ? Très bien ! Combien d’heures par semaine ? Pour quels résultats à moyen terme ? À quoi ressemble votre tenue ? Vous connaissez déjà la salle dans laquelle vous allez vous inscrire ? Et le nom de votre coach ?

Laissez-moi vous poser une question. Quand quelqu’un vous raconte une histoire pleine de trous, vous le croyez ?

Pas du tout ! Et bien, votre cerveau et son esprit inconscient ne vont absolument pas vous croire non plus si votre histoire est pleine de trous et d’approximations.

Soyez précis, chiffrez ce qui doit l’être et trouvez les réponses à toutes les questions qu’un ami pourrait vous poser sur votre résolution avant de la prendre définitivement.

Préparez-vous à respecter vos bonnes résolutions

Un autre problème récurrent dans les résolutions, c’est qu’on ne s’y prépare généralement pas, ou pas assez. Comme beaucoup d’autres, j’ai aussi fait l’erreur de « déléguer » la gestion de tous les problèmes liés à ma résolution au « moi du futur ».

Avec le temps j’ai appris une chose : entre le 31 décembre et le 1er janvier, je n’ai jamais (encore) développé de super pouvoir m’autorisant à tout résoudre d’un claquement de doigts.

Tout ce que je m’étais délégué me revenait en pleine figure et je devais me rendre à l’évidence… Ça ne serait pas pour cette année que mes résolutions allaient enfin tenir le choc.

Pour ne pas vous retrouver dans cette situation, c’est très simple, préparez-vous ! Pour reprendre l’exemple de l’arrêt du tabac, si vous fumez 3 paquets par jour et espérez stopper du jour au lendemain, ça risque (je dis bien ça risque) d’être compliqué. Par contre, vous pouvez progressivement faire baisser votre consommation pour vous faciliter la vie quand la résolution sera effective.

Pensez aussi à vous entourer de tout ce qui pourra vous aider en temps voulu. Par exemple, l’une de mes résolutions cette année est une gestion plus efficace de mon temps pour dégager 3 h par semaine à une nouvelle activité. Je me suis donc d’ores et déjà préparé une application mobile et un tableau mural pour m’aider à ne pas perdre le fil dès le 1er janvier.

Les étapes à respecter pour tenir vos résolutions

Faisons un petit récapitulatif des étapes pour respecter vos bonnes résolutions.

1 Projection

Utilisez la projection pour vous plonger dans la vie que vous aurez si vous tenez cette résolution. Prenez le temps de voir et ressentir tous les avantages que ça aura dans votre vie sur le moyen et le long terme.

2 Écrire et détailler au maximum cette projection

Équipez-vous d’une feuille et d’un style et écrivez absolument tout ce qui compose cette projection. Comment vous êtes habillé, comment vous parlez, marchez, vous tenez. Comment est-ce que vous vous sentez en ayant tenu cette résolution sur le long terme ?

3 Trouver et mettre en place toutes les aides possibles

Faites un tour d’horizon de toutes les aides pour vous. Ça peut être un ami, un coach, une application, un livre, des vidéos… Tout ce qui va vous aider à tenir et atteindre votre objectif.

4 Faire le Switch

Vous êtes maintenant prêt à faire le Switch. Vous allez ancrer dans votre conscience et votre esprit inconscient que vous êtes une personne qui a atteint son objectif. Reprenons avec l’exemple du fumeur.

Quand on est fumeur, notre cerveau va intégrer l’information et l’utiliser pour nous définir. « Je suis fumeur, ça fait partie de moi, de mon identité ».

Et bien, nous allons mentir un peu à votre cerveau. Ou plutôt, prendre un peu d’avance sur la réalité en lui répétant « Je suis sain et en santé » par exemple.

Alors, bien entendu, faire le Switch ne se fait pas en un jour. Il va falloir vous répéter votre « petit mensonge » assez souvent pour que votre esprit inconscient l’imprime et commence à faire changer votre façon d’agir. Mais les résultats en valent largement la peine.

Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire en commentaires et je vous préparerai un article complet sur le sujet !

A vous de jouer !

L’idée de cet article m’a été soufflée par le blog Devenez-Meilleur qui a lancé un carnaval d’articles sur les bonnes résolutions. Si vous voulez booster votre capacité à respecter vos résolutions, je vous conseille vivement cet article sur l’autodiscipline !

Maintenant, c’est à vous de jouer. Commencez par prendre un premier engagement avec vous-même en notant dans les commentaires, juste en dessous, quelle résolution vous aimeriez passer et les étapes que vous allez suivre pour la respecter !

Passez d’excellentes fêtes de fin d’année et tout de suite en commentaires.

Samuel Longin

Leave a Reply

Your email address will not be published.